Affinité (sociologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'affinité est un terme de sociologie, faisant référence à une certaine communauté d'esprit, une communauté d'intérêt et à d'autres points communs interpersonnels. L'affinité est caractérisé par un haut niveau d'intimité et de partage, généralement en petits groupes, nommés groupes d'affinité. Elle diffère de l'affinité définie par la loi et le droit canon qui font généralement référence au mariage. On admet l'affinité sociale comme un « mariage » des idées, des idéaux et des causes partagées par une communauté restreinte de personnes.

Théories[modifier | modifier le code]

Dans Affinité sociale dans un monde moderne, James Allan Vela-McConnell, un professeur au Boston College, explore l'émergence de la notion d'affinité sociale qui permettrait de faire le pont entre la sociologie classique et la psychologie sociale ; il identifie à cette occasion la notion de cohésion sociale fondée sur le sentiment d'obligation morale[1].

Exemples[modifier | modifier le code]

L'affinité se manifeste le mieux par les associations de personnes s'identifiant à une sous-culture, une ethnicité ou d'autres groupements au sein d'une communauté culturelle nationale plus large. L'auto-identification à un groupe est une des formes d'expression de l'affinité sociale[2],[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Different genetic components in the Norwegian population revealed by the analysis of mtDNA and Y chromosome polymorphisms
  2. (en) Rebecca Carrol, « Black and Proud. Even if Strangers Can’t Tell. », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  3. (en) Scott McConnel, « The Battle for France », The American Conservative,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]