Affection provoquée par les poussières de bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une affection provoquée par les poussières de bois peut être reconnue comme maladie professionnelle en France et dans d'autres pays sous certaines conditions.

Ce sujet relève du domaine de la législation sur la protection sociale et a un caractère davantage juridique que médical.

Législation en Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

Régime général[modifier | modifier le code]

Fiche Maladie professionnelle

Ce tableau définit les critères à prendre en compte pour qu'une affection provoquée par les poussières de bois soit prise en charge au titre de la maladie professionnelle

Régime Général[1]. Date de création : 14 février 1967

Tableau No 47 RG

Affections professionnelles provoquées par les poussières de bois

Désignation des Maladies Délai de prise en charge Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies
- A -

Dermites eczématiformes récidivant en cas de nouvelle exposition au risque ou confirmées par un test cutané.

15 jours - A -

Manipulation, traitement et usinage des bois et tous travaux exposant aux poussières de bois.

Conjonctivite récidivant en cas de nouvelle exposition

au risque ou confirmée par test.

7 jours
Rhinite récidivant en cas de nouvelle exposition au risque

ou confirmée par test.

7 jours
Asthme objectivé par explorations fonctionnelles respiratoires récidivant en cas de nouvelle exposition

au risque ou confirmé par test.

7 jours
Syndrome respiratoire avec dyspnée, toux, expectoration,

récidivant après nouvelle exposition au risque dont l'étiologie professionnelle est confirmée par la présence dans le sérum d'anticorps précipitants permettant d'identifier l'agent pathogène correspondant au produit responsable.

30 jours
Fibrose pulmonaire avec signes radiologiques et troubles

respiratoires confirmés par l'exploration fonctionnelle lorsqu'il y a des signes immunologiques significatifs.

1 an
- B -

Cancer primitif : carcinome des fosses nasales, de l’ethmoïde et des autres sinus de la face

40 ans

Sous réserve d’une durée d’exposition de 5 ans

- B -

Travaux exposant à l'inhalation des poussières de bois, notamment : Travaux d'usinage du bois tels que sciage, fraisage, rabotage, perçage et ponçage. Travaux effectués dans les locaux où sont usinés les bois

Date de mise à jour : 25 février 2004

Régime agricole[modifier | modifier le code]

Fiche Maladie professionnelle

Ce tableau définit les critères à prendre en compte pour qu'une affection provoquée par les poussières de bois soit prise en charge au titre de la maladie professionnelle

Régime Agricole[2]. Date de création : 15 juin 1976

Tableau no 36 RA

AFFECTIONS PROFESSIONNELLES PROVOQUÉES PAR LES BOIS

Désignation des Maladies Délai de prise en charge Travaux susceptibles de provoquer ces maladies
A -Dermites érythémateuses, conjonctivites, rhinites,

lésions eczématiformes (cf. tableau 44).

7 jours (cf. tableau 44) Manipulation, traitement et usinage des bois

et tous travaux exposant aux poussières de bois.

B - Affections respiratoires professionnelles

de mécanisme allergique (cf. tableau 45 A, B, C).

Délais correspondant aux A,

B, C du tableau 45

Manipulation, traitement et usinage des bois

et tous travaux exposant aux poussières de bois.

C - Cancer primitif de l'ethmoïde et des sinus de la face. 30 ans Travaux exposant à l'inhalation des poussières

de bois, notamment :

  • travaux d'usinage des bois tels que sciage,

fraisage, rabotage, perçage et ponçage ;

  • travaux effectués dans les locaux où sont

usinés les bois.

Date de mise à jour : 15 janvier 1985

Données professionnelles[modifier | modifier le code]

Données médicales[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources spécifiques[modifier | modifier le code]

Sources générales[modifier | modifier le code]