Affaires étrangères (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Affaires étrangères
Titre original Affaires étrangères
Genre Comédie
Création Sergio Gobbi et Marc Quentin
Acteurs principaux Bernard Yerlès
Audrey Fleurot
Samantha Markowic
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Nb. d'épisodes 4
Durée 90 minutes
Diff. originale
Site web http://www.tf1.fr/affaires-etrangeres/

Affaires étrangères est une série télévisée française en quatre épisodes de 90 minutes créée par Sergio Gobbi et Marc Quentin diffusée entre le et le sur TF1.

Synopsis[modifier | modifier le code]

David Mercier, flic original et attachant, est chargé d'aller arrêter partout dans le monde des fugitifs qui ont commis un crime ou un délit sur le sol français. Dirigé par le patron du Bureau Central de Recherche des Personnes en Fuites, la commissaire divisionnaire Camille Joubert, il est aidé dans ses enquêtes par une jeune femme, petit génie de l'informatique, que tout le monde appelle Mozart.

Distribution[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : République Dominicaine[modifier | modifier le code]

  • Réalisation : Vincenzo Marano
  • Diffusion : sur TF1
  • Audience : 7,5 millions de téléspectateurs[1]
  • Résumé : Mercier se rend en République Dominicaine pour retrouver François Kerman, suspecté du meurtre de la comptable ayant découvert son détournement d'argent. Sur place, il sera assisté par le capitaine Duval, homme bedonnant et chaleureux, chargé de liaison avec la police locale. Au milieu d'un décor paradisiaque, Mercier rencontrera Clara, jeune femme séduisante travaillant pour un hôpital local, et qui s'avérera être un élément clé de son investigation.

Épisode 2 : Maroc[modifier | modifier le code]

  • Réalisation : Vincenzo Marano
  • Diffusion : sur TF1
  • Audience : 6 millions de téléspectateurs[2]
  • Résumé : Mercier recherche activement un fugitif nommé Bencassim, ayant enlevé sur le territoire français, un jeune enfant adopté quelques mois auparavant par une famille française. Au Maroc, il va faire équipe avec Fabien, un jeune flic qui n'a pas froid aux yeux et travaillera en étroite collaboration avec la divisionnaire de la police judiciaire marocaine, Farida Houssef. Mercier devra surtout jouer au couple cherchant à adopter un enfant avec sa supérieure, le commissaire Joubert qui l'a rejoint sur place, afin de faire tomber le réseau d'adoption illégale.

Épisode 3 : Cambodge[modifier | modifier le code]

  • Réalisation : Vincenzo Marano
  • Diffusion : sur TF1
  • Audience : 5,4 millions de téléspectateurs[3]
  • Résumé : Destination le Cambodge, à Phnom Penh, sur les rives du Mékong et dans la jungle. David Mercier doit retrouver un voleur de renommée internationale, Gilles Vann, qui vient d'assassiner, à Marseille, un archéologue et de voler un objet inestimable. Il s'agit d'un éléphant en jade offert par le roi de Siam à Louis XIV. Il en existe deux au monde : le premier n'a jamais quitté le Cambodge et le second était enseveli depuis le XVIIe siècle dans une épave qu'étudiaient des archéologues. Dans sa traque, Mercier est secondé par la séduisante Anne-Charlotte de la Révendiaire. Sur son chemin, il fait la connaissance de monsieur Sing, un Asiatique âgé d'une quarantaine d'années, spécialiste d'œuvres d'art anciennes. Mercier profite de cette mission pour retrouver son frère de lait, le moine bouddhiste Siem, qui lui apporte son soutien.

Épisode 4 : Cuba[modifier | modifier le code]

  • Réalisation : Vincenzo Marano
  • Diffusion : sur TF1
  • Audience : 4,258 millions de téléspectateurs[4]
  • Résumé : Le lieutenant Vivier, fiancé de Mozart, est tué au cours d'une intervention qui tourne mal. Antonio Gabaldi, fils d'un puissant industriel cubain, réussit à s'enfuir. Mozart, sous le choc, est mis en congés forcés et Mercier est missionné pour retrouver le meurtrier en fuite à Cuba. L'enquête, à Cuba, mène Mercier au cœur des distilleries de rhum et de la puissante famille Gabaldi, Mercier étant persuadé que le patriarche protège son fils Antonio. Au prix de nombreuses filatures et recherches, Mercier trouve la planque du fugitif. Mais il n'y aura pas d'arrestation... Antonio est mort, et Mozart se tient près du corps, l'arme à la main... Mercier est sous le choc. Tous les indices l'accusent, elle est immédiatement arrêtée par la police locale. Mercier, convaincu de l'innocence de son amie, tentera par tous les moyens de l'innocenter en dénichant le réel coupable du meurtre d'Antonio...

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]