Affaire des rockers satanistes de Casablanca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'affaire des satanistes rockers de Casablanca défraya la chronique judiciaire marocaine en 2003. Elle est relatée dans le film d'Ahmed Boulane, Les Anges de Satan, sorti en 2007.

14 musiciens adeptes de hard rock furent accusés de « satanisme », d' « actes pouvant ébranler la foi des musulmans », de « mépris de la religion musulmane », de « détention d'objets contraires aux bonnes mœurs », lors d'un procès où la société marocaine conservatrice de l'après Hassan II a condamné les goûts musicaux des jeunes, alors qu'auparavant, au plus fort des années de plomb, les gens étaient condamnés pour leurs idées politiques.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]