Affaire des enfants volés sous la dictature argentine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Commémoration des 500 bébés kidnappés par la junte, devant les locaux du centre clandestin de détention de l’ESMA.

L’affaire des enfants volés sous la dictature argentine est une affaire d’État argentine. Elle concerne la mise en place d'un « plan systématique » de vols de bébés d'opposants politiques à la dictature militaire en Argentine (1976-1983).

En juillet 2012, un procès jugea huit anciens responsables militaires coupables, dont les anciens dictateurs Jorge Rafael Videla et Reynaldo Bignone[1].

L'organisation des Grands-mères de la place de Mai évalue à au moins 500 le nombre de bébés volés puis adoptés sous une fausse identité sous la dictature[1].

À la fin du mois de décembre 2017, l'identité véritable de 127 personnes a été restituée[2],[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]