Affaire Lund

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Affaire Lund
Fait reproché Homicide
Chefs d'accusation Violences volontaires ayant entraîné la mort
Pays Drapeau de la France France
Ville Rayssac
Date décembre 1999
Nombre de victimes 1
Jugement
Statut Affaire jugée
Tribunal cour d'assises du Tarn/ d'Albi
Date du jugement octobre 2007
Recours en appel à la cour d'assises de Toulouse en octobre 2009 et à la cour d'assises de Montauban en décembre 2011

L’affaire Lund est une affaire criminelle française qui a défrayé la chronique dans les années 2000.

Description[modifier | modifier le code]

Disparition inquiétante[modifier | modifier le code]

Evelyne Wilkinson est une Anglaise arrivée en en France et installée dans une ferme avec son mari Robert Lund, également anglais, en 1997 à Rayssac (au lieu-dit la Veaute) dans le département du Tarn[1],[2]. Le , Evelyne Wilkinson-Lund disparaît avec son véhicule en rentrant de chez des amis habitant à Réalmont[3]. Le , son mari prévient la police de sa disparition[1].

Enquête[modifier | modifier le code]

La police se met à la recherche du véhicule, un 4 × 4 rouge. La région étant parsemée de lacs, les enquêteurs effectuent des vérifications sur 225 d'entre eux et en sondent 19, dans l'espoir de retrouver le véhicule qui aurait pu y être tombé par accident[1]. Après quelques semaines, Robert Lund est suspecté. L'enquête, diligentée en collaboration avec l'Angleterre où réside la famille d'Evelyne Lund[1], rapporte des difficultés dans le couple et le fait que le jour de sa disparition, Madame Lund s'était réfugiée chez des amis à la suite d'une dispute. Elle avait par la suite signalé qu'elle allait rejoindre son domicile pour nourrir ses animaux. Robert Lund répète qu'il n'a jamais vu sa femme revenir et clame son innocence[3]. En , la ferme est perquisitionnée, sans avancée notable sur l'enquête.

Découverte du véhicule[modifier | modifier le code]

Le , des cavaliers longeant les bords du lac de la Bancalié aperçoivent le toit d'un véhicule immergé au fond de l'eau, laquelle est à un niveau particulièrement bas à la suite de la sécheresse de l'été[1],[2],[3]. La police identifie le véhicule des Lund et la présence d'un corps, puis sort le véhicule de l'eau. L'expertise médicale confirme que le corps est celui d'Evelyne Lund.

Poursuite de l'enquête et doutes persistants[modifier | modifier le code]

Des journalistes anglais réalisent un reportage sur le drame et s'entretiennent avec Robert Lund qui les mène sur les lieux du drame[1]. Les journalistes sont interpellés par l'aisance avec laquelle le mari de la victime trouve le lieu alors que c'est la première fois qu'il s'y rend. Ils en font un signalement à la police.

Finalement, une paire de lunettes de vue trouvées à la ferme va permettre de faire avancer l'enquête. En effet, ces lunettes étaient portées par la victime lors de sa disparition ce qui démontrerait qu'elle est revenue chez elle et donc que son mari ment.

Procès[modifier | modifier le code]

Robert Lund est condamné par trois fois par une cour d'assises et deux fois en cours d'appel à douze ans de réclusion criminelle pour « violences volontaires ayant entraîné la mort » sur sa femme[3]. Les deux pourvois qu'il avait déposés par la suite sont rejetés[3]. La personnalité et le comportement « froids » selon ses accusateurs ou liés au « flegme britannique » selon ses défenseurs jouèrent un rôle sur ses différents procès[2] et une importante bataille entre rapports d'experts sur le véhicule eut lieu. Lors de ses procès, il a toujours clamé son innocence[2].

Il est libéré le après 9 ans de prison et dit espérer un procès en révision[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Documentaires télévisés[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]