Affaire Leigh Leigh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leigh.
Tombe de Leigh Leigh.

Leigh Rennea Mears (surnommée Leigh Leigh) était une jeune fille de quatorze ans originaire de Fern Bay sur la côte est de l'Australie. Elle a été assassinée le à Stockton Beach après une agression sexuelle.

Agressée sur la plage par un participant lors d'un anniversaire, elle fut rouée de coups à son retour auprès des autres participants de la fête, puis retrouvée morte dans les dunes le lendemain, avec des blessures sur les parties génitales et le crâne enfoncé.

L'enquête sur le meurtre suscita de nombreuses controverses, et plusieurs individus qui avaient reconnu avoir participé aux diverses agressions ne furent jamais inculpés. Matthew Grant Webster, le « videur » de la soirée, fut condamné à 20 ans de prison après avoir avoué l'assassinat. Guy Charles Wilson, l'autre videur, fut lui condamné pour agression sexuelle.

Le meurtre de Leigh Leigh a reçu une attention considérable dans les médias et il a inspiré une pièce de théâtre intitulée A Property of the Clan, qui a ensuite été rebaptisé Blackrock, ainsi qu'un long métrage du même nom.

Cette affaire est considérée comme emblématique des situations dites de « victim blaming » : le traitement médiatique s'est en effet déporté de l'affaire de meurtre elle-même à une remise en cause du manque d'encadrement adulte lors de cette soirée, pour finalement remettre en question la sexualité de Leigh Leigh elle-même.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Kerry Carrington et Andrew Johnson, « Representations of crime, guilt and sexuality in the Leigh Leigh rape/ murder case », The Australian Feminist Law Journal, vol. 3, no 29,‎
  • (en) Jonathon Morrow et Mehera San Roque, « In Her Death She Remains as the Limit of the System », Sydney Law Review, vol. 18, no 4,‎ (lire en ligne)