Affaire Barbot-Livet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Affaire Barbot)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Affaire Barbot-Livet
Titre Affaire Didier Barbot-Stéphanie Livet
Fait reproché Meurtre
Chefs d'accusation Assassinat
Pays Drapeau de la France France
Ville Vritz
Nombre de victimes 1 : Anne Barbot
Jugement
Statut Affaire jugée
Tribunal Cour d'assises de Loire-Atlantique à Nantes
Date du jugement

L'affaire Barbot-Livet est une affaire criminelle française dans laquelle Anne Barbot née Blin, 38 ans, a été assassinée le soir du , chez elle, à Vritz en Loire-Atlantique, par son époux Didier et sa maîtresse Stéphanie Livet.

Biographies[modifier | modifier le code]

Didier Barbot, né le , est exploitant agricole. Il a deux sœurs, c'est le benjamin de la fratrie.

Anne Barbot est caissière au Super U de Candé, dans le Maine-et-Loire. Elle est ponctuelle à son travail et rarement absente. En cas d'absence, elle a toujours averti son employeur avant. Sa voiture est une Peugeot 306 de couleur verte.

Stéphanie Livet est aide-soignante.

En , Didier et Anne se rencontrent à un bal disco.

Le , Didier et Anne se mettent en ménage. Ils se marient le . Ils habitent dans leur ferme « La Fenêtre » à Vritz. Ils désirent avoir un enfant, mais n'y parviennent pas.

En , Anne accouche d'une fille morte-née.

Ils entament des démarches avec une association du Mans pour adopter un garçon éthiopien. En , ils obtiennent l'agrément.

À partir de , Didier Barbot a une relation adultère avec Stéphanie Livet.

Début , Stéphanie et Sébastien se séparent.

Les faits et l'enquête[modifier | modifier le code]

Le soir du vendredi , Stéphanie Livet gare sa voiture à proximité de la ferme des Barbot. Elle laisse son fils à l'intérieur de la voiture, entre dans le garage et déclenche le disjoncteur. Didier étant occupé dans la salle de bain, Anne se rend dans le garage pour trouver la cause de la coupure d'électricité. Anne perçoit qu'il y a une personne présente dans le garage. Elle appelle Didier à l'aide. Didier arrive, saisit une bûche et frappe sur la tête d'Anne par derrière. Anne, sidérée, demande à Didier pourquoi il vient de la frapper. Didier saisit une autre bûche et frappe Anne à nouveau. Elle tombe à terre inconsciente. Constatant qu'Anne n'est pas morte, Stéphanie Livet l'étrangle avec une ficelle agricole pour lier les bottes de foin.

Ils mettent Anne dans le coffre de sa voiture. Didier conduit la voiture d'Anne jusque dans un lieu retiré du bois de Saint-Michel-et-Chanveaux. Il y met le feu.

Le , les collègues d'Anne s'étonnent de son absence sur son lieu de travail. En fin de matinée, Didier Barbot téléphone à la gendarmerie pour signaler la disparition d'Anne.

Très vite, Didier s'active pour montrer qu'il recherche son épouse avec l'aide de son entourage et il met la pression sur les gendarmes. Il met en place une organisation stricte dans le quadrillage du terrain et de la zone autour de l'habitation et du lieu de travail.

Un chéquier au nom d'Anne est découvert dans un verger à 15 kilomètres de Vritz. Il y a cinq chèques manquants, pour lesquels il n'y a aucune inscription sur le talon.

Les enquêteurs examinent l'intérieur du logement des Barbot avec le Bluestar. Ils ne relèvent aucune trace de sang.

Le , un joggeur découvre par hasard la voiture d'Anne complètement calcinée dans le bois. En tamisant les cendres qui sont dans le coffre, les enquêteurs trouvent la bague de mariage d'Anne. Les analyses menées par les experts scientifiques et médicaux permettent de déterminer avec certitude qu'il s'agit d'Anne. Les médecins légistes constatent qu'il n'y a pas de trace de suies dans la bouche ni dans la trachée d'Anne, ce qui atteste qu'elle était déjà morte quand son corps a brûlé. L'autopsie ne permet pas de déterminer la cause exacte du décès.

Les enquêteurs constatent que le siège conducteur est trop reculé par rapport à la taille d'Anne : 1,62 m. La distance entre le siège conducteur et les pédales de commande de la voiture correspond à une personne d'une taille d'au moins 1,80 m, ce qui prouve que ce n'est pas Anne qui a conduit la voiture dans le bois. Par contre, cette taille d'1,80 m est compatible avec celle de Didier.

Le , Didier se rend en voiture à proximité du lieu de découverte de la voiture d'Anne. Il tente de se suicider en branchant un tuyau sur le pot d'échappement de sa voiture et en avalant des barbituriques.

Le , Didier Barbot et Stéphanie Livet sont placés en garde à vue, et avouent le meurtre d'Anne Barbot. Les deux amants sont donc incarcérés.

Procès et condamnations[modifier | modifier le code]

Le , le procès de Didier Barbot et Stéphanie Livet débute à la cour d'assises de Loire-Atlantique à Nantes.

Le , Didier Barbot est condamné à 30 ans de réclusion et Stéphanie Livet à 25 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Documentaires télévisés[modifier | modifier le code]

Émission radiophonique[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]