Afanassi Fet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fet.
Afanassi Fet
Fet by Repin.jpg
Portrait d'Afanassi Fet,
par Ilia Répine
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Mtsensk uyezd (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Genre artistique
Poésie lyrique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature d'Afanassi Fet
signature

Afanassi Afanassievitch Chenchine (en russe Афана́сий Афана́сьевич Шенши́н Écouter), connu sous le nom de sa mère, Fet ou Foeth (Фет), né le à Novosselki, près de Mtsensk, mort le à Moscou, est un poète lyrique russe, traducteur et mémorialiste, partisan de l'art pour l'art.

Officier, marié à la sœur du poète Vassili Botkine, il publie ses vers dans la revue Sovremennik (Le Contemporain), rompt avec la nouvelle direction (Tchernychevski et Dobrolioubov) en 1859. Il fait ensuite paraître ses écrits dans Le Moscovite, puis se retire dans ses terres, et il se rapproche de Tolstoï.

Traducteur de Juvénal et de Horace, de Goethe et de Shakespeare, il chante vingt ans durant la beauté des femmes, la joie de vivre, le charme des nuits d'été ou des paysages d'hiver (Soirs et Nuits, Champs de neige) et compose des madrigaux pour Ophélie.

Vers 1880, Afanassi Fet s'installe à Moscou, traduit des poètes latins, écrit ses Mémoires et compose de nouveau des vers.

Sources et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]