ENAIRE

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un aéroport image illustrant l’Espagne
Cet article est une ébauche concernant un aéroport et l’Espagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

ENAIRE (anciennement Aeropuertos Españoles y Navegación Aérea ou AENA) est l'organisme espagnol chargé de la gestion des aéroports en Espagne et à l'étranger, ainsi que de leur trafic aérien.

Description[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

ENAIRE fournit des services de transit aérien aux moments des décollages et des atterrissages. Le groupe possède 5 centres de contrôle et 22 tours de contrôle qui gèrent le trafic de 1,8 millions de vols par an. ENAIRE opère en Espagne, dans les îles Canaries,dans les îles Baléares, et dans certaines zones nord-Atlantique, de la Méditerranée occidentale, et dans le Sahara occidental[2].

Filiales[modifier | modifier le code]

  • Aeropuertos Españoles y Navegación Aérea - AENA SA (51 %) : société gestionnaire de 46 aéroports et 2 héliports en Espagne, et 15 aéroports à l'étranger.
  • Ingeniería y Economía del Transporte - INECO SA (45,85 %) : société d'études de projets liés aux transports et aux télécommunications
  • Centro de Referencia Investigación, Desarrollo e Innovación ATM - CRIDA (66,66 %) : centre de recherche et d'innovation du groupe.
Siège d'ENAIRE (Madrid).

Histoire[modifier | modifier le code]

En décembre 2010, pour protester contre le projet de privatisation, les contrôleurs se mettent en grève. Le gouvernement réplique par l'instauration de l'état d'alerte[3],[4].

Le , AENA change de nom pour devenir ENAIRE. AENA subsiste sous forme de filiale regroupant les activités d'opérateur aéroportuaire en vue d'une potentielle privatisation de 49 % du capital[5].

En avril 2016, ENAIRE signe un partenariat avec Telefonica pour l'entretien de ses réseaux de communication dans ses aéroports et ses centres/tours de contrôle[6], et une convention de collaboration avec l'agence publique de sécurité aérienne (AESA) pour autoriser l'accès à cette dernière aux données de vols de l'opérateur aérien[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « ENAIRE nombra a Ángel Luis Arias como su nuevo director general », sur Expansion.com,‎ (consulté le 20 avril 2016)
  2. (es) « Acerca de ENAIRE », sur Enaire.es (consulté le 20 avril 2016)
  3. « http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20101205.FAP1978/retour-a-la-normale-dans-les-aeroports-espagnols.html » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 20 avril 2016
  4. « http://www.hns-info.net/spip.php?article27310 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 20 avril 2016
  5. (es) « AENA pasa a llamarse Enaire y su presidente será el secretario de Estado de Infraestructuras », sur Rtve.es,‎ (consulté le 20 avril 2016)
  6. (es) « Enaire adjudica a Telefónica el servicio de mantenimiento de la red de datos de navegación aérea », sur Efeempresas.com,‎ (consulté le 20 avril 2016)
  7. (es) « Enaire firma un convenio con AESA », sur Actualidadaeroespacial.com,‎ (consulté le 20 avril 2016)