Aeroconseil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aeroconseil
logo de Aeroconseil

Création 1984
Fondateurs Max Fischl
Personnages clés Max Fischl
Dominique Berge
Eric-Jean Floureusse
Alain Carcassès
Forme juridique SAS
Slogan Excellence above all
Siège social Drapeau : France Blagnac
Actionnaires AKKA Technologies
Activité Aéronautique
Société mère AKKA Technologies
Effectif 970 (2012)
Site web www.akka-technologies.com

Chiffre d’affaires en augmentation 115 M (2010)
+ 15 %

Le Groupe Aeroconseil est une société de services aéronautique créée en 1984 par Max Fischl. Située à Blagnac, elle est localisée à proximité de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Elle comporte deux pôles d'expertise : l'ingénierie aéronautique et systèmes ; les services au transport aérien. En 2011, elle devient une filiale du groupe Akka Technologies. Historiquement, Aeroconseil est très liée à Airbus son principal donneur d’ordres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Premier logo d'Aeroconseil.

Max Fischl, premier pilote d'essai du vol Airbus A300B, fonde le cabinet de conseil Aeroconseil en 1984[1],[2]. En 1998, Max Fischl confie la direction à Dominique Berger, ingénieur polytechnicien, diplômé de l'institut d'études politiques de Paris et de l'Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace[2].

Spécialisée au départ dans la formation des pilotes et la gestion de la maintenance aéronautique, l'entreprise se diversifie et se développe rapidement[3]. Elle s'organise en deux pôles : l'ingénierie aéronautique et systèmes ; les services au transport aérien[4]. En 2006, à la mort de son fondateur, le groupe se compose d'environ 1 100 salariés, basé essentiellement à Toulouse, et son chiffre d'affaires avoisine les 70 millions d'euros[3].

De 2002 à 2010 elle crée des filiales en Allemagne, Espagne, au Canada et en Grande-Bretagne puis aux Pays-Bas et en Tunisie[4]. En 2011, elle devient une filiale du groupe Akka Technologies[5] qui devient son unique actionnaire[6] au prix de concessions sur les salaires et avantages des personnels[7]. Cette acquisition sera d'ailleurs suivie de plusieurs grèves[8],[9].

Clients[modifier | modifier le code]

Deuxième logo de la société de services avant qu'elle ne devienne une filiale d'Akka Technologies.

Aercoconseil est historiquement très liée à l'avionneur Airbus qui est son principal donneur d'ordres[4]. La société propose sa collaboration aux avionneurs et systémiers dans leurs relations avec leurs fournisseurs et avec leurs clients. Aeroconseil compte dans ses références :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Noetinger, Rigueur et audace aux essais en vol, Nouvelles Éditions latines, , 364 p. (ISBN 9782723304382, lire en ligne), p. 227
  2. a b c d et e Aeroconsiel, Dossier de Presse : Aeroconseil, Paris, Le Bourget, (lire en ligne) [PDF]
  3. a et b « Max Fischl était un pionnier de l'aéronautique », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 26 décembre 2016)
  4. a b et c « Nouvel envol en vue pour Aeroconseil », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 26 décembre 2016)
  5. Objectif News, « Akka Technologies rachète Aeroconseil », sur objectifnews.com, La Tribune, (consulté le 26 décembre 2016)
  6. Cercle Finance, « AKKA Technologies : acquiert 100 % des actions d'Aeroconseil », sur bourse.lefigaro.fr, (consulté le 26 décembre 2016)
  7. Nicolas Séné, « La douteuse gestion de la crise d'Akka Technologies », sur blogs.mediapart.fr, Mediapart, (consulté le 26 décembre 2016)
  8. « Le convoi funéraire d'Aéroconseil », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 26 décembre 2016)
  9. « Blagnac. Aeroconseil : grève et manifestation hier », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 26 décembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]