Aernout van der Neer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Van der Neer.
Aernout van der Neer
Van der Neer Landscape.jpg

Paysage avec moulin (1647-1649) ; huile sur bois ; 69,5 x 92,5 cm. Musée de l'Ermitage.

Naissance
Vers entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
GorinchemVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Lieux de travail
Mouvement
Enfant

Aernout van der Neer (ou Aert ou Artus), né à Gorinchem (Hollande-Méridionale) en 1603 ou 1604 et mort à Amsterdam le , est un peintre paysagiste du siècle d'or néerlandais, spécialiste des paysages d'hiver et des paysages nocturnes. C’est le père du peintre Eglon van der Neer.

Biographie[modifier | modifier le code]

On connait peu de choses sur la vie de Van der Neer. Il a passé son enfance à Arkel, près de Gorinchem où il a travaillé comme intendant chez le Lord d'Arkel. Il devint peintre amateur, probablement suite à sa rencontre avec les frères Camphuysen, Raphaël et Jochem Govertsz. Il a épousé leur sœur Lysbeth Van der Neer (1601-1659), en 1629 et ils ont eu une fille Gretel née cette année là. Il partit à Amsterdam vers 1632[1]. Eglon est né autour de 1635 et 1636 et ses autres enfants sont Cornelia (1642), Elisabeth (1645), Pieter (1648) et Alida (1650). Raphael Camphuysen était témoin de la naissance de leur fille Cornelia en 1642.

Van der Neer avait du mal à subvenir à ses besoins avec ses tableaux. Pour améliorer ses revenus, il ouvrit, en 1659, la taverne De Graeff van Hollant sur la Kalverstraat, avant de devoir fermer, en 1662 pour faillite. Van der Neer est mort en 1677 dans la pauvreté dans sa maison sur la Kerkstraat.

Son fils Eglon a également exercé le même métier que son père. Son petit-fils, Aert van der Neer était, comme son père et grand-père, peintre.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Son premier tableau connu date de son arrivée à Amsterdam en 1632. C'est une peinture de genre dans le style de Peter Quast (galerie nationale de Prague). Son premier paysage connu date de 1633, et il est co-signé par Jochem Camphuysen. Son premier travail indépendant témoigne de l'influence de Rafael Camphuysen et de Jan van Goyen. C'est au milieu des années 1640, qu'il commença à installer son style propre, spécialisé dans un petit nombre de sujets, des scènes d'hiver influencées par Hendrick Avercamp, tempêtes de neige, soleil levant, soleil couchant et nocturnes. Son principal talent, est son habileté à évoquer par la couleur et la lumière, différentes atmosphères et conditions météorologiques[1].

  • Vue sur la rivière en hiver, (1630-1660), huile sur toile, 55 × 64 cm, RijksmuseumRijksmuseum, Amsterdam[2]
  • Scène de rivière le soir (vers 1640), huile sur chêne, 23 × 38 cm, Wallace Collection, Londres[3]
  • Paysage au clair de lune avec pont (1648-1650), huile sur panneau,78 × 110 cm, National Gallery of Art, Washington[4]
  • Rivière en hiver (vers 1650), huile sur toile, 64 × 79 cm, Rijksmuseum, Amsterdam[5]
  • Scène d'hiver, (milieu des années 1650), huile sur toile, 61 × 75 cm, Wallace Collection, Londres[6]
  • Scène d'hiver avec patineurs (1650-1660), huile sur bois, 46 × 70 cm, Collection privée, Vente Christie's 1997[7]
  • Scène de patinage (1655-1660), huile sur toile, 53 × 68 cm, Wallace Collection, Londres[8]
  • Scène de canal au clair de lune (vers 1660), huile sur toile, 58 × 73 cm, Wallace Collection, Londres[9]
  • Jeux sur la rivière gelée (vers 1660), huile sur bois, 23 × 35 cm, Metropolitan Museum, New York[10]
  • Pêcheurs au clair de lune (1665-1670), huile sur toile, 66 × 86 cm, Kunsthistorisches Museum, Vienne[11]


Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Stephen Duffy & Jo Hedley, The Wallace Collection’s Pictures : A complete catalogue, Unicorn Press and Lindsay Fine art, , 400 p. (ISBN 0 906290 38 4), p. 292-295
  2. Vue sur la rivière en hiver, Rijksmuseum
  3. Rivière le soir, Wallace Coll.
  4. Clair de lune et pont, Washington
  5. Rivière en hiver, Rijksmuseum
  6. Scène d'hiver, Wallace Coll.
  7. « Adjugé », L’Objet d’Art, no 317,‎ , p. 20
  8. Patinage, Wallace Coll.
  9. Canal au clair de lune, Wallace Coll.
  10. Jeux sur la rivière, Metropolitan
  11. Wolfgang Prohaska, Le Kunsthistorisches Museum de Vienne : Peinture, C.H. Beck/Scala Books, (ISBN 3 406 47459 4), p. 87

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Fredo Bachmann, Die Landschaften des Aert van der Neers, Neustadt an der Aisch, 1966
  • (de) Fredo Bachmann, Aert van der Neer als Zeichner, Neustadt an der Aisch,
  • (de) Fredo Bachmann, Aert van der Neer 1603/4-1677, Carl Schünemann, Bremen, 1982
  • (nl) Abraham Bredius, Aernout (Aert) van der Neer, Oud-Holland, 1900; 18: 69-82
  • (de) C. Hofstede de Groot, Beschreifender und kritischer Vezeichnis und kritisches Verzeichnis der Werke der hervorragendsten hollandischen Maler des XVII. Jahrhunderts: Willem van de Velde, Johannes van de Cappelle, Ludolf Bakhuyzen, Aert van der Neer, vol. 7, Paul Neff, Esslingen, 1918
  • (de) Hans Kaufmann, Festschrift für Adolph Goldschmidt zum 60. Gebutstag am 15. Januar 1923. Mit einer Bibliographie der Schriften Adolph Goldschmidts und seiner Schule, Seemann, Leipzig, 1923
  • (nl) Wolfgang Schulz, Aert van der Neer, Davaco, Doornspijk, 2002
  • (en) Wolfgang Stechow, Dutch landscape painting of the seventeenth century, Phaidon Press, Londen, 1966
  • (de) Lüder H. Niemeyer, Jan Hendrik Niemeyer, After 100 years back on the market the Aert van der Neer of the collections Maas, Fürstenberg (?), Zingel, Padingbüttel : Lüder H. Niemeyer, Jan Hendrik Niemeyer, 2008, 16p.  (OCLC 740255648)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :