Aemilius Macer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant la Rome antique
Cet article est une ébauche concernant un écrivain et la Rome antique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Aemilius Macer (mort en Asie en 15 av. J.-C.) était un poète didactique latin qui écrivit sur les oiseaux (Ornithogonia) et les remèdes aux morsures de serpents (Theriaca, inspiré par Nicandre de Colophon)

Biographie[modifier | modifier le code]

Ami de Virgile et d'Ovide[1], Aemilius Macer était considéré comme un spécialiste de la nature par Quintilien ou Pline l'Ancien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans les Tristes, Ovide se remémore les lectures qu'il lui faisait  : « Souvent le vieux Macer me lut ses Oiseaux et son livre des Serpents dont le venin donne la mort, et des Simples qui guérissent de leur morsure. » (Tristes, IV, 10, 43)

Liens externes[modifier | modifier le code]