Aelius Promotus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aelius Promotus (Gr. Αίλιος Προμωτος) est un ancien physicien et médecin d'Alexandrie[1], dont on ne connait pas l'histoire personnelle, et dont les dates sont incertaines.

Jean-Baptiste-Gaspard d'Ansse de Villoison suppose qu'il a vécu après l'époque de Pompée le Grand[2], soit au Ier siècle av. J.-C. D'autres supposent qu'il est beaucoup plus ancien, mais d'autres encore le situent vers la seconde moitié du Ier siècle apr. J.-C. Il est plus probable qu'il soit la même personne appelée par Galien du simple nom d'Aelius[3].

Il a écrit plusieurs livres médicaux en grec, qui continuent d'être trouvés dans les manuscrits de différentes bibliothèques en Europe, mais depuis le XIXe siècle aucun de ces ouvrages n'a jamais été publié.

Des extraits d'un de ses ouvrages intitulé Δυναμερόν[4] (Latin Medicinalium Formularum Collectio) sont insérés par C. G. Kühn dans un de ses livres[5], ainsi que par Giovanni Della Bona (it) [6]. Deux autres de ses livres, dont l'un sur les venins et poisons, sont cités ou mentionnés par Hieronymus Mercurialis[7] à propos de l'aconit[8]. Et aussi par Schneider dans ses préfaces à Theriaca et Alexipharmaka de Nicandre[9],[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. William Alexander (1867), "Aelius Promotus", in Smith, William, Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, 1, Boston, pp. 29
  2. Jean-Baptiste Gaspard d'Ansse de Villoison, Anecd. Graec. vol. ii. p. 179.
  3. Galien, De Compos. Medicam. Secund. Locos. iv. 7, vol. xii. p. 730
  4. Δυναμερόν est un mot utilisé par les écrivains grecs tardifs, et est expliqué par Du Cange (Gloss. Med. et Infim. Graecit.) pour signifier vis, virtus. Il est fréquemment utilisé dans le sens qui lui est donné dans le texte.
  5. Kühn, Additam. ad Elench. Med. Vet. a J.A. Fabricio in "Bibl. Gr." Exhib.
  6. Bona, Tractatus de Scorbuto, Verona, 1781
  7. Hieronymus Mercurialis, Variae Lectiones, iii. 4; De Venenis et Morbis Venenosis, i. 16, ii. 2
  8. « Aelius Promotus dans le dictionnaire d'Eloy (1778) », sur biusante.parisdescartes.fr
  9. p. xi
  10. p. xix

Articles connexes[modifier | modifier le code]