Aegidienberger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les chevaux image illustrant l’Allemagne
Cet article est une ébauche concernant les chevaux et l’Allemagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Aegidienberger
{{#if:
Image illustrative de l'article Aegidienberger
Région d’origine
Région Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Caractéristiques
Morphologie Cheval de selle
Taille 1,40 à 1,50 m
Robe Toutes, y compris pie
Autre
Utilisation Loisir

L'Aegidienberger est une race de petit cheval de selle doté de 5 allures, créé en Allemagne. À l'instar du cheval islandais, il peut aller au tölt. Reconnu à la fin du XXe siècle[1], l'Aegidienberger est issu d'un croisement entre le cheval islandais et le paso péruvien. En 2008, moins de 100 représentant sont recensés[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L’Aegidienberger est apparu en 1981, suite aux efforts déployés par l’Allemand Walter Feldman, un passionné de chevaux d’allure. Il provient du croisement d’un cheval islandais et d’un Paso péruvien. L’Aegidienberger est officiellement admis comme race à part entière depuis 1994. Il est parfois considéré comme une sous-race, du fait qu'il y a environ 100 représentants. La race n'évolue donc plus en raison de son taux de popularité très bas.

Description[modifier | modifier le code]

Toutes les couleurs de robe sont acceptées[1].

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

Son niveau de menace est considéré comme « en danger critique d'extinction » par la FAO, en 2007[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) "Horse Breeds A to Z: The Aegidienberger"
  2. (en) "Aegidienberger/Germany" DAD-IS. Consulté le 5/5/08.
  3. (en) « Critical Breeds List 2007 », FAO (consulté en avril 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]