Advanced Extremely High Frequency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Advanced Extremely High Frequency
Satellites de télécommunications militaires
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'artiste d'un satellite AEHF
Données générales
Organisation Drapeau des États-Unis Armée de l'Air aaméricaine
Constructeur Drapeau des États-Unis Lockheed
Domaine Télécommunications militaires tactiques et stratégiques
Type de mission Orbiteur
Nombre d'exemplaires 6
Constellation oui
Statut Opérationnels
Lancement 1 : 14 aout 2010
2 : 4 mai 2012
3 : 18 septembre 2013
4 : 17 octobre 2018
5 : 8 aout 2019
6 : vers 2020
Lanceur Atlas V 531
Durée de vie 15 ans
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 6168 kg
Contrôle d'attitude Stabilisé 3 axes
Source d'énergie Panneaux solaires

L’Advanced Extremely High Frequency , plus connu sous son acronyme AEHF, est une constellation de satellites de télécommunications militaires exploitée par le Air Force Space Command américain. Ils servent à relayer des communications sécurisées des Forces armées des États-Unis pour répondre à la fois à des besoins tactiques et stratégiques durant des conflits y compris en cas de guerre nucléaire. Le segment spatial opérationnel repose sur la présence de quatre satellites en orbite géostationnaire couvrant l'ensemble du globe. Ces satellites de plus de 6 tonnes au lancement disposent de systèmes de communication à très haut débit (SHF et EHF). La constellation AEHF, qui remplace la série des Milstar, a commencé à être déployée en 2010 et assure une couverture complète depuis 2018 grâce au lancement d'un quatrième satellite. La série comprend 6 satellites, d'une durée de vie de quinze ans, dont le dernier doit être lancé en 2020.

Historique[modifier | modifier le code]

Il était prévu à l'origine de remplacer le système de communications spatiales Milstar par les satellites AEHF au début des années 2000, une constellation de trois ou quatre satellites, qui devait être ensuite remplacée par un système plus avancé, le Transformational Satellite Communications System (en)[1]. Suite à l'abandon de ce dernier programme en avril 2009[2], le système AEHF a été redimensionné et le nombre de satellites en orbite géostationnaire porté à six[3], le sixième étant commandé en 2012. Des accords passés avec les Forces armées britanniques, canadiennes et néerlandaises permettent à celles-ci d'utiliser le système AEHF.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

L'AEHF est un satellite de télécommunications stabilisé 3 axes de grande taille et d'une masse de 6 168 kilogrammes qui est placé sur une orbite géostationnaire. Il est construit par Lockheed, qui est un deux principaux constructeurs de satellites militaires américains. Sa durée de vie est de 15 ans. L'énergie est fournie par deux ensembles de 5 panneaux solaires déployés en orbite. La propulsion repose sus un système mixte. Le propulseur principal est moteur-fusée à ergols liquides de type BT-4 fourni par la société japonaise IHI. Il est utilisé pour les principales manœuvres orbitales y compris la mise à pose en orbite géostationnaire. D'une masse à sec de 4 kilogramme il fournit une poussée de 450 Newtons et brule un mélange d'UDMH et de peroxyde d'azote. Le satellite dispose également d'un propulseur à effet Hall de 4,5 kW qui fournit une poussée de 0,27 Newton et est réalisé par Aerojet. Pour le contrôle d'attitude le satellite dispose de 12 moteurs-fusées brulant de l'hydrazine et ayant une poussée unitaire de 22 Newtons[4].

La charge utile comprend[5] :

Déploiement[modifier | modifier le code]

Le premier satellite, lancé en 2010, atteindra son orbite d'exploitation après un an de retard dû à des défauts de construction[6]. La constellation devient complètement opérationnelle avec le lancement du quatrième satellite en 2018. Le sixième et dernier exemplaire doit être placé en orbite courant 2020. Tous les satellites sont placés en orbite par une fusée Atlas V de type 531 pour les trois premiers exemplaires et de type 551 pour les suivants[5].

Historique des lancements (mise à jour aout 2019)[5]
Satellite Date de lancement Autres désignations Lanceur Base de lancement Identifiant COSPAR Commentaire
AEHF 1 14 aout 2010 USA 214 Atlas V 531 Cape Canaveral 2010-039A
AEHF 2 4 mai 2012 USA 235 Atlas V 531 2012-019A
AEHF 3 18 septembre 2013 USA 246 Atlas V 531 2013-050A
AEHF 4 17 octobre 2018 USA 288 Atlas V 551 2018-079A
AEHF 5 8 aout 2019 Atlas V 551 2019-051
AEHF 6 vers 2020 Atlas V 551 Dernier exemplaire de la série

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Northrup Grumman AEHF » (consulté le 15 juin 2011)
  2. « Defense Budget Recommendation Statement (Arlington, VA) as Prepared for Delivery by Secretary of Defense Robert M. Gates, Arlington, VA, Monday, April 06, 2009 »
  3. https://www.airforce-technology.com/projects/advanced-extremely-high-frequency-aehf/
  4. (en) Patrick Blau, « AEHF Satellite Constellation », sur Spaceflight101 (consulté le 9 aout 2019)
  5. a b et c (en) Günter Dirk Krebs, « AEHF 1, 2, 3, 4, 5, 6 », sur Gunter's space page (consulté le 9 aout 2019)
  6. (en) Dan Elliott et Associated Press, « GAO: Blocked fuel line hampered military satellite », The Boston Globe,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]