Adultération

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'adultération est une pratique frauduleuse consistant en l'ajout d'un produit de moindre valeur à un autre produit, qui est alors vendu ou donné pour ce qu'il n'est pas (par exemple ajout d'eau dans le lait, ou ajout d'une huile de mauvaise qualité dans une huile d'olive vendue comme de bonne qualité).

On parle généralement d'adultération à propos de produits alimentaires (huile, café[1], jus de fruits[2], miel[3], jus de citron[4], compotes[5], lait/beurre[6]etc.), mais ce mot peut aussi désigner des modifications frauduleuses de produits chimiques solides, liquides, ou gazeux comme le gaz naturel, de carburants tels que le pétrole[7] ou le gazole[8]. Concernant les liquides tels que le lait ou les vins, le synonyme de coupage est fréquemment utilisé[9].

Il peut arriver que l'additif (dit adultérant) soit toxique.

Détection[modifier | modifier le code]

Plusieurs méthodes sont utilisées pour détecter les produits adultérés, dont :

  • l'observation des qualités, du goût, l'observation au microscope ;
  • la chimie analytique (nombreuses méthodes, dont la spectroscopie) ;
  • analyse enzymatique ;
  • dosages d'hormones, de résidus (de pesticides, médicaments, etc.) ;
  • analyse génétique ;
  • observation sous UV ;
  • analyse isotopique (qui peut aussi parfois permettre d'identifier l'origine géographique précise de produit frauduleusement ajouté).

Références[modifier | modifier le code]

  1. J. Prodolliet, M. Bruelhart, M.B. Blanc, V. Leloup (1995), Adulteration of soluble coffee with coffee husks and parchments..., Journal of AOAC International, vol. 78, no 3, p. 761-767 (ISSN 1060-3271) (résumé avec Inist/CNRS)
  2. P.F. Cancalon (1993), Rapid monitoring of fruit juice adulteration by capillary electrophoresis, revue : LC GC, vol. 11, n° 10, p. 748-751 (résumé avec InistCNRS)
  3. J.D. Kelly, C. Petisco, G. Downey (2006), Potential of near infrared transflectance spectroscopy to detect adulteration of Irish honey by beet invert syrup and high fructose corn syrup, Journal of Near Infrared Spectroscopy, vol. 14, n° 2, p. 139-146 (http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=17790445 résumé avec INIST/CNRS])
  4. P.F. Cancalon (1999), Analytical monitoring of citrus juices by using capillary electrophoresis, Journal of AOAC International, vol. 82, n° 1, p. 95-106 (ISSN 1060-3271) (résumé avec INIST/CNRS)
  5. L. Contal, V. León, G. Downey (2002), Detection and quantification of apple adulteration in strawberry and raspberry purées using visible and near infrared spectroscopy, Journal of Near Infrared Spectroscopy, vol. 10, n° 4, p. 289-299 (ISSN 0967-0335) (résumé avec Inist/CNRS)
  6. M. Collomb, M. Spahni (1991), Adultération des produits laitiers : revue des critères analytiques de détection de graisses végétales et animales dans la graisse de beurre, Mitteilungen aus dem Gebiete der Lebensmitteluntersuchung und Hygiene, vol. 82, n° 6, p. 615-662 (ISSN 0026-6841) (résumé avec INST/CNRS)
  7. V.R. Dhole, G.K. Ghosal (1995), Adulteration of petrol with kerosene: detection and semiquantitative determination by TLC. II, Journal of Planar Chromatography, modern TLC, vol. 8, n° 1, p. 80-81 (ISSN 0933-4173) (résumé avec INSIT/NRS).
  8. F.C.C. Oliveira et al. (2007), Adulteration of diesel/biodiesel blends by vegetable oil as determined by Fourier transform (FT) near infrared spectrometry and FT-Raman spectroscopy, Analytica Chimica Acta, 2007, vol. 587, n° 2, p. 194-199, 6 p. (article), 29 réf. (ISSN 0003-2670) (résumé avec Inist/CNRS)
  9. Coupage sur Cntrl.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]