Adscita statices

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Procris de l'oseille (Adscita statices), aussi appelé la Turquoise ou Turquoise de la sarcille, est une espèce de lépidoptères de la famille des Zygaenidae et de la sous-famille des Procridinae.

Description[modifier | modifier le code]

L’imago d’Adscita statices mesure de 24 à 31 mm d'envergure pour le mâle, et de 19 à 25 mm d'envergure pour la femelle. Le dessus des ailes antérieures, le thorax et la tête sont bleu turquoise brillant. Le dessus des ailes postérieures, rarement visible, est gris.

Adscita statices ne peut pas être distinguée des autres espèces du genre Adscita par ses caractères externes ; une identification fiable requiert un examen des pièces génitales.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Adscita statices a été décrite en 1758 par le naturaliste suédois Carl von Linné, sous le nom initial de Sphinx statices.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Sphinx statices Linnaeus, 1758protonyme
  • Procris statices (Linnaeus, 1758)
  • Adscita turcosa Retzius, 1783
  • Procris heuseri Reichl, 1964

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

En France métropolitaine, Adscita statices se retrouve presque partout, mais est absent de Corse[1]. Adscita statices vole surtout dans les prairies, où se trouve sa plante de prédilection, Rumex acetosa.

Biologie[modifier | modifier le code]

L'imago vole de mai à août, parfois encore en septembre.

La chenille se nourrit de plantes du genre Rumex, dont Rumex acetosella ou Rumex acetosa[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b LépiNet

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • D.J. Carter et B. Hargreaves, Guide des chenilles d'Europe, Paris, Delachaux et Niestlé, , 311 p. (ISBN 978-2-603-00639-9), p. 33
  • Michael Chinery, Insectes de France et d'Europe occidentale, Paris, Flammarion, , 320 p. (ISBN 978-2-0812-8823-2), p. 134-135