Adrienne Durand-Tullou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Adrienne Durand-Tullou
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
(à 85 ans)
Le Vigan, France
Nom de naissance
Adrienne Ernestine Luce Tullou
Nationalité
Activité
Conjoint
Honoré Durand (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Œuvres principales
  • Un milieu de civilisation traditionnelle : le causse de Blandas, thèse soutenue le 24 avril 1959 à Montpellier.
  • Le pays des Asphodèles, Payot, 1989.

Adrienne Durand-Tullou, née le à Tournon-sur-Rhône et morte le au Vigan est une écrivaine, institutrice, ethnologue et historienne française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adrienne Durand-Tullou naît le en Ardèche, à Tournon-sur-Rhône[1]. Le , elle arrive à Rogues, sur le causse de Blandas, pour y prendre ses fonctions d'institutrice qu'elle exercera jusqu'en . Elle s'installe sur ce causse qu'elle ne quittera plus, et y épouse Honoré Durand, Caussenard de souche.

Elle poursuit l'œuvre de Félix Mazauric de prospection des grottes et des monuments mégalithiques. L'exploration souterraine la fait rencontrer Robert de Joly, alors président de la société spéléologique française qui explore lui aussi les cavités du causse de Blandas. Elle offre un grand nombre d'objets issus de fouilles archéologiques à Odette Teissier du Cros lorsque cette dernière fonde le Musée Cévenol au Vigan.

Puis, au fil des années, ses recherches s'orientent vers l'observation du comportement individuel, familial et social des populations parmi lesquelles elle vit[2].

Toute sa vie, elle écrit sur les causses et les Cévennes. Elle obtient en 1989 une reconnaissance nationale en publiant son autobiographie, Le Pays des asphodèles.

Adrienne Durand-Tullou, membre non résidant de l'Académie de Nîmes en 1973[3] et présidente honoraire de l'association Arts et traditions rurales, reçoit en 1977 la grande médaille du Club cévenol.

Citations[modifier | modifier le code]

« Un horizon loin, très loin, une lande immense, quelques moutonnements rocheux, aucune trace de vie. Entre le ciel et la terre, un accord de gris en dégradés, une route toute droite sur un horizon en fuite. Un embranchement à gauche et, là, grises elles aussi, des maisons en file indienne, à la base d'une colline : Rogues. J'étais parvenue au terme du voyage. »

— Le Pays des asphodèles

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

  • Un milieu de civilisation traditionnelle : le causse de Blandas, thèse soutenue le à Montpellier, éditée aux Éditions du Beffroi, .
  • Du chien au loup-garou dans le fantastique de Claude Seignolle, Besson et Chantemerle, 1961.
  • Religion populaire en Cévennes : le culte à Saint-Guiral, Annales du milieu rural, 1981.
  • Bonahuc au cœur des Cévennes, Éditions des Amis des Cévennes, 1985.
  • Le Pays des asphodèles, Payot, 1989. (ISBN 2266035193)
  • Le Gard autrefois, Horvath, 1989.
  • « Un contre-révolutionnaire cévenol : l’abbé Jean-Louis Solier dit Sans Peur », Cévennes magazine, 1989.
  • Les Seigneurs de la terre, Payot, 1991.
  • Le Loup du Causse, la légende d'un compagnon de Rohan, Payot, 1994.
  • Vissec et son étrange rivière, Espace sud, 1995.
  • Le Diable et le Bon Dieu en Occitanie, Payot, 1996.
  • Sur le chemin de Compostelle… Rogues-Madières, Mairie de Rogues, 1997.
  • « À la découverte de la Vis, étrange rivière », Cévennes magazine, 1998.

Adrienne Durand-Tullou a écrit de nombreux articles dans Causses et Cévennes de 1957 à 1993, dans L'Encyclopédie des Cévennes du no 1 en 1967 au no 16 en 1998 et dans Cévennes magazine du no 138 en 1976 au no 937 en 1998.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Radio France - Ateliers de création radiophonique décentralisés - Catalogue - Le grenier : Adrienne Durand-Tullou, une institutrice sur le Causse, série radio en 20 épisodes de 10 minutes diffusée sur Radio France Nîmes (réalisation : Christian Lassalas/Christian Saglier) - Collection "Voix parallèles".

« Dans les discours savants ou les histoires quotidiennes, partout le même amour d'un pays qu'elle n'a jamais quitté depuis 1938. Amour dont elle a fait un livre Le Pays des asphodèles. Christian Lassalas en feuillette quelques pages sur des airs de troubadours tandis que sur le Causse, balayé par le vent et la musique de Clemencic, Adrienne attend la floraison des cornouillers pour le printemps. »

— Valérie Joussemet (Télérama)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Table décennale 1913-1922 des naissances de la commune de Tournon-sur-Rhône », sur Archives départementales de l'Ardèche (consulté le 25 septembre 2018).
  2. Grands causses, préhistoire et archéologie, n°1/2000, Association Dr Prunières.
  3. « Classe des membres non résidants », Mémoires de l'Académie de Nîmes, t. LX, 1980, p. 320.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]