Adrien Schulz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schulz.
Adrien Schulz
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Distinction

Adrien Schulz, né à Paris le 12 février 1851, et mort à Paris le 15 janvier 1931, est un peintre paysagiste et céramiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un libraire-éditeur parisien, il commence par travailler dans l'entreprise de son père, tout en pratiquant le dessin et la peinture, souvent sur les bords de la Marne. Remarqué par le paysagiste Louis Émile Dardoize, il poursuit son apprentissage dans son atelier, puis dans celui du peintre Hector Hanoteau.

Installé à Montigny-sur-Loing, où il travaille quelque temps dans l'atelier du céramiste Eugène Schopin, il peint des paysages de la forêt de Fontainebleau, de bords de rivière (Loing, Marne) ou d'étang, et exécute aussi des fusains et des céramiques qu'il expose au Salon à partir de 1876. Sa peinture, souvent spontanée, est influencée par la tradition des peintres de l'École de Barbizon.

À New York, il collabore avec Paul Philippoteaux à la réalisation du Panorama de la bataille de Gettysburg. Après des séjours de travail aux États-Unis, en Angleterre et en Belgique (1886-1889), qui lui ont permis de nouer d'utiles contacts avec les milieux artistiques de ces pays, Schulz se consacre essentiellement à la peinture. Membre de la Société des artistes français depuis 1883, Adrien Schulz expose aux Salons de 1876, 1881, 1883et 1903. Il est aussi, vingt ans plus tard, l'un des fondateurs du Salon d'automne aux côtés de Félix Vallotton, Albert Lebourg ou Eugène Carrière. Adrien Schulz est encore sociétaire du Salon d'hiver.

Il est promu officier des Palmes académiques en 1923.

Quelques mois après sa mort, le Salon d'automne lui consacre une rétrospective en 1931. Une rétrospective de son œuvre se tient à Montigny-sur-Loing en 1982.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Hôtel de Ville de Montigny : Le Loing, huile sur toile

Expositions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]