Adrien Féart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mon vié l'histoire !

Adrien Féart
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Hyacinthe Louis Jules Adrien Féart, né le à Sedan[1], et mort le à Paris (16e arrondissement)[2], est un sculpteur, dessinateur et médailleur français de l'époque romantique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Portrait de Daubenton (1716-1799), naturaliste français.

Dès 1838, Adrien Féart se fait un nom dans le milieu de l'édition d'ouvrages cartonnés et ornementés. Il travaille aux côtés de Claude-Aimé Chenavard, Antoine Laurent Dantan, ou Tony Johannot notamment pour Alfred Mame ou Léon Curmer. Sculpteur sur acier, il s'inscrit dans la vogue néogothique qui imprègne les arts décoratifs, jusqu'en 1848. Les ouvrages auxquels participe Féart sont considérés comme extrêmement rares.

Au cours des années suivantes, il reproduit à l'identique quelques pièces d’orfèvrerie datant de la Renaissance (aiguière, plats) ; on connaît aussi de lui onze croquis d'après Poussin (1850), conservés à la chalcographie du Louvre.

Outre de nombreuses médailles de personnalités françaises et étrangères, il exécute une importante somme d'illustrations pour la Description des antiquités éditée par François Lenormant en 1867.

Il est inhumé à Paris au cimetière de Montmartre (25ème division) avec ses parents, Michel Féart et Louise-Philippine Huet de Guerville, son frère le préfet Paul Féart, sa sœur Germance Féart.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :