Adrien Dieudonné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Adrien Dieudonné
Image dans Infobox.
Revers d'une pièce de 5 centimes signé Adrien Dieudonné.
Naissance
Décès
Nom de naissance
Adrien Félicien DieudonnéVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Adrien Dieudonné (1912-1982) est un médailleur et sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Adrien Félicien Dieudonné est né à Croth le du mariage de Félix-Louis Dieudonné, ouvrier papetier, et d'Adrienne-Jeanne-Clémence Pilfert[1].

Dieudonné épouse le Henriette Simone Lagardette à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne) ; c'est là qu'il meurt le [1].

Graveur[modifier | modifier le code]

Devenu graveur sur médaille, Adrien Dieudonné est, entre autres, l'auteur du revers des pièces de monnaies françaises courantes dont l'autre face est due au graveur Henri Lagriffoul[2], de 5, 10, 20 et 50 centimes.

Ces pièces ont reçu le nom de type « Lagriffoul-Dieudonné »[3]. Elles ont été frappées à partir de 1962 par la Monnaie de Paris[4],[5],[6],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Registe de l'état-civil du département de l'Eure, acte de naissance année 1912 - vue 3/19 (avec mention de mariage et de décès).
  2. F. Pastrone, Monnaies françaises 1789-2001, éditions Victor Gadoury, p. 76, 94, 101 et 130 (ISBN 2-90660-220-5).
  3. Argus des monnaies Thimonier - France depuis le Ve siècle, édition 1984, p. 347.
  4. « Piéforts de 5 centimes A. Dieudonné, H. Lagriffoul », notice du catalogue patrimonial en ligne de la Monnaie de Paris, inv. PAR_0656 ; PAR_0657.
  5. « Piéforts de 10 centimes A. Dieudonné, H. Lagriffoul », notice du catalogue patrimonial en ligne de la Monnaie de Paris, inv. PAR_0658 ; PAR_0659.
  6. « 20 centimes de franc A. Dieudonné, H. Lagriffoul », notice du catalogue patrimonial en ligne de la Monnaie de Paris, inv. PAR_0823.
  7. « 1962 : Une année comme les autres ? », in: Monnaie Magazine, juin 2015.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Prieur, Le Nouveau Franc. 1959-2001, Argus Numismatique & Change, 2001.

Liens externes[modifier | modifier le code]