Adrien Baillet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baillet.
Adrien Baillet
Description de cette image, également commentée ci-après

Adrien Baillet, biographe de Descartes

Nom de naissance Adrien Baillet
Naissance
La Neuville-en-Hez
Décès
Paris
Activité principale
théologien
biographe
Auteur
Langue d’écriture français
Mouvement classicisme
Genres

Œuvres principales

  • Jugemens des savants (1685-86)
  • Vie de Descartes (1691)
  • Des Satires personnelles (1689)

Adrien Baillet (13 juin 1649 à La Neuville-en-Hez21 janvier 1706 à Paris) est un théologien et homme de lettres français. Il est surtout connu comme le premier biographe de René Descartes.

Vie et œuvre[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille pauvre, Baillet fait ses études au séminaire de Beauvais, puis y enseigne les humanités. Ordonné prêtre en 1676, il est curé de Lardières, puis chanoine de Beaumont-les-Nonains. Insatisfait de cette vie, il se rend à Paris où il trouve un poste de bibliothécaire auprès de l'avocat général Chrétien François de Lamoignon. Lecteur insatiable, il acquiert un vaste savoir tout en établissant le catalogue raisonné de la bibliothèque en 32 volumes. Il se met alors à produire des ouvrages d'érudition, consacrés pour la plupart à l'histoire et à la religion.

Son Jugement des savants suscite quelques remous, car jugé trop favorable aux thèses jansénistes. Ses démêlés avec les Bollandistes prennent un tour plus sérieux encore lorsqu'il se permet de mettre en doute les dogmes (non encore proclamés par le pape à l'époque) de l'Immaculée conception et de l'Assomption dans un livre intitulé Dévotion à la Vierge, lequel est promptement mis à l'Index. La plus grande partie de ses Vies des saints connaîtra également le même sort, car en écartant tous les miracles qui ne lui paraissent pas avérés, il se rapproche trop dangereusement des doctrines réformistes.

De santé médiocre et affaibli par un excès d'étude et d'austérité, il s'éteint prématurément en 1706.

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

Comme auteur[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Comme traducteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'édition en ligne est celle de 1714.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]