Adrien Étienne Gaudez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adrien Étienne Gaudez, né à Lyon le et mort à Neuilly-sur-Seine le , est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est l'élève de François Jouffroy à l'École des beaux-arts de Paris en 1862.

Prisonnier de guerre à Magdebourg en 1870, on lui doit notamment la statue à la mémoire des prisonniers français de cette ville.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Détail du Monument à Parmentier (bronze de 1982, d'après l'original de 1888), parvis de la mairie de Neuilly-sur-Seine.

Œuvres monumentales[modifier | modifier le code]

  • Alès, Monument à Jean-Pierre Claris de Florian, 1896. La statue sommitale et le cartouche en bronze sont envoyés à la fonte sous le régime de Vichy en 1942[1]
  • Neuilly-sur-Seine :
    • Hébé, statue
    • Monument à Parmentier, 1888, envoyé à la fonte sous le régime de Vichy en 1942, la statue elle est remplacée en 1982 par une réplique à l'identique du sculpteur André Avaysse, réalisée d’après une réduction en bronze conservée à l’hôtel de ville[2]
    • Monument à Jean-Rodolphe Perronet, 1897, la statue est envoyée à la fonte sous le régime de Vichy. En 1981, la municipalité la remplace par une statue en pierre du XVIIIe siècle, d’origine inconnue[3]
  • Groupe monumental en calcaire L'Enseignement, (1883) dans la cour de l'ancien petit lycée Condorcet, aujourd'hui collège du lycée Condorcet, rue d'Amsterdam, Paris, 8e arrondissement.
  • Remiremont, Monument aux morts de 1870, 1892[4]

Bronzes[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Gloire au travail, bronze, 1890
  • J.B Poquelin de Molière, Tapissier, 1890
  • Le Retour des hirondelles, bronze
  • Le Devoir, bronze
  • Louis Pasteur, buste en bronze

Notes et références[modifier | modifier le code]