Adriano Tilgher (philosophe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adriano Tilgher
Adriano-tilgher filosofa.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaines
Theatre literature (d), littérature italienne, literary aesthetics (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Adriano Tilgher (né à Ercolano le et mort à Rome le ) est un philosophe et essayiste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adriano Tilgher est né à Resina (aujourd'hui Ercolano en Campanie[1],[2].

Après des études de droit, il se consacre au journalisme et à la rédaction d'essais. Il devient critique de théâtre pour divers quotidiens romains entre 1915 et 1925 et est connu pour sa vision du théâtre de Luigi Pirandello, qu'il a défini « comme l'expression du contraste entre la vie (la Vita) et la forme (la Forma) ». Cependant, malgré son amitié avec Pirandello, Tilgher rompt avec lui lorsque Pirandello devient membre du Parti fasciste[3].

Dans de nombreux ouvrages à contenu philosophique, il a révélé sa compréhension relativiste et irrationnelle de la vie et réfuté toute métaphysique Il a une vision pessimiste et négative[4] de la réalité et de l'histoire, il n'y a pas qu'une seule morale, mais une pluralité[1].

Il est mort à Rome le [1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Storia del concetto di lavoro nella civiltà occidentale (homo faber), Rome, 1924 (réimprimé) 1944 et Bologne 1983; Traduction en anglais par Dorothy Canfield Fisher.
  • What it has meant to men through the ages, New York 1931 (réimprimé 1958, 1977).
  • Relativisti contemporanei (1921), Rome: Libreria di scienze e lettere.
  • Teoria del prammatismo trascendentale, Turin 1915;
  • La crisi mondiale, Bologne, 1921;
  • La visione greca della vita, Bologne, 1922;
  • Studi sul teatro contemporaneo, Bologne, 1923;
  • Filosofia delle morali, Rome, 1937;
  • La filosofia del Leopardi, Rome, 1940.
  • La Philosophie de Leopardi (Français), éditeur Conférence, collection Lettres D'Italie, 10 mai 2016. (ISBN 2912771854)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (it) Renato Lazzarini, « Tilgher, Adriano in "Enciclopedia Italiana" », sur treccani.it, (consulté le 9 mars 2020).
  2. (it) « Adriano Tilgher scrittore filosofo », sur Dalia Edizioni (consulté le 9 mars 2020).
  3. (en) Ernst, « Relativism, Fascism, and the Question of Ethics in Constructivism », Constructivist Foundations, vol. 4, no 3,‎ , p. 117–120 (lire en ligne)
  4. Erwin Vétois, « Adriano Tilgher et l’histoire en tant que chaos (par S. Gerbert) », sur Jeune Nation (consulté le 9 mars 2020).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it)Gianni Grana, Tilgher critico, in AA. VV., Letteratura italiana. I critici, vol. V, Marzorati, Milann, 1987, p.  3281-3327.
  • (it)Livia Tilgher, Adriano Tilgher com'era, Naples, Edizioni del delfino, 1978.
  • (it)Pasquale Lucio Losavio Adriano Tilgher. Il profilo filosofico di un irregolare.
  • (it)Biagio FellecaAdriano Tilgher: un intellettuale scomodo, Roma, 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]