Adrian Hardy Haworth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Haworth.
Adrian Hardy Haworth
AdrianHardyHaworth17671833-vi.jpg

Portrait d'Adrian Hardy Haworth

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
ChelseaVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
Haw.Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Botaniste, entomologiste, carcinologisteVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine

Adrian Hardy Haworth est un botaniste, un carcinologiste et un entomologiste britannique, né le à Hull et mort le à Chelsea.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Il est le fils d’un châtelain, Benjamin Haworth de Haworth Hall. Il est formé par des précepteurs et est orienté vers la carrière d’avocat-conseil. Mais il a peu d’intérêt pour le droit et vers 21 ans, après avoir hérité du manoir de ses parents, il peut se consacrer à son véritable amour, l’histoire naturelle.

En 1792, il s’installe à Chelsea où il rencontre William Jones (en) qui aura une grande influence sur lui. Il participe à l’activité de la Société linnéenne de Londres, il en devient membre en 1798. Il utilise la bibliothèque et l’herbier de son ami Joseph Banks et fréquente régulièrement les Jardins botaniques royaux de Kew.

Haworth et la botanique[modifier | modifier le code]

En botanique, il se spécialise dans les plantes à bulbes et les Mesembryanthemums. Il est aussi grand collectionneur de plantes succulentes et on nommera le genre Haworthia en hommage à ses travaux.

Haworth et l'entomologie[modifier | modifier le code]

Il fonde une éphémère société entomologique, l’Aurelian Society (troisième société savante de ce nom), en 1812.

Il fait paraître d’importants ouvrages sur la systématique des papillons britanniques. En 1802, Prodromus Lepidopterorum Britannicorum, en 1803, Haworth commence à faire paraître Lepidoptera Britannica. Il suit la classification mise au point par Carl von Linné et par Johan Christian Fabricius. Son travail ne sera surpassé qu’en 1857 par le Manual of British Butterflies and Moths de Henry Tibbats Stainton.

Il se spécialise aussi dans les crevettes et est l’auteur de plusieurs taxons, notamment :

Décès et postérité[modifier | modifier le code]

Haworth meurt au cours d’une épidémie de choléra. Sa collection entomologique, contenant 40 000 spécimens, est vendue aux enchères. La vente dure sept jours mais n’atteint que la somme de 552 livres. Ses types sont actuellement conservés dans la collection Hope à Oxford. Son herbier, contenant 20 000 spécimens est aussi aujourd'hui à Oxford. Sa riche bibliothèque est également vendue aux enchères et dispersée.

L'entomologiste britannique John Curtis nomme en 1829 une espèce d'Hétérocère de la famille de Noctuidae, Celaena haworthii, en l'honneur d'Adrian Hardy Haworth.

Source[modifier | modifier le code]

  • M.A. Salmon (2000), The Aurelian Legacy. British Butterflies and their Collectors. Harley Books (Colchester).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Haw. est l’abréviation botanique standard de Adrian Hardy Haworth.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI