Adriaan Joseph Heymans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adriaan Joseph Heymans
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
(à 82 ans)
Bruxelles
Nom de naissance
Adriaan Jozef Heymans
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Mouvement
Influencé par
Distinctions
Médaille d'or à Bruxelles en 1865, et à Gand en 1878. Officier de l'Ordre de Léopold. Chevalier de la Légion d'honneur

Adriaan Joseph Heymans, né le à Anvers, mort à Bruxelles, en décembre 1921, est un dessinateur et artiste peintre de genre, de marine, paysagiste belge, ayant pratiqué l'aquarelle et la miniature. Peintre de l'École de Barbizon, il est considéré comme le père spirituel de l'École de Kalmthout. Il fut l'un des principaux peintre impressionniste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ciel avec clair de lune (1907), Bruxelles, musées royaux des beaux-arts de Belgique.

Sixième enfant de Gaspard Peter Heymans, vitrier, et d'Elisabeth Wouters son épouse, qui se retrouve veuve en 1846. C'est son oncle, maire de Wechelderzande, un petit village près d'Anvers qui va l'élever et éveillé son goût pour la nature.

En 1853, alors âgé de 14 ans, il intègre l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers et entre à l'atelier du peintre Jacob Jacobs (1812-1879), et se lie d'amitié avec son condisciple Isidore Meyers (1836-1917). Il s'inscrit un peu plus tard à l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles

Avec son ami Meyers, ils viennent à Paris en 1885, pour pouvoir se perfectionner auprès de Théodore Rousseau, Camille Corot, Charles-François Daubigny (1817-1878) et Jean-François Millet. Ils y resteront jusqu'en 1858, allant peindre en forêt de Fontainebleau et à Barbizon. Ils repartiront imprégnés des influences des maîtres de l'école de Barbizon. Puis Adriaan Joseph évoluera vers un style pré-impressionniste. Il mettra plus de couleurs dans ses toiles à partir du Salon de Bruxelles de 1860. Il peint en plein air dans les environs de Kalmthout et Wechelderzande, avec d'autres artistes venus chercher leur inspiration dans les paysages des canaux, marais, dune et forêts de la Campine. Allant même à vivre sur place dans des roulottes, et cabanon de bois, pour ne pas manquer les jeux de lumière au cours de la journée. C'est ainsi que naquit l'École de Kalmthoutse, avec Isidore Meyers, Théodore Baron (1840-1899), Jacques Rosseels (1828-1912) et Florent Crabeels (1835-1896). Ils l'appellent « l'école du gris », parce qu'ils utilisaient des tons gris et argentés.

Il était aussi de l'école de Dendermonde, lorsque les peintres sont venus s'installer sur les rives de l'Escaut près de Dendermonde. Entre 1873-1874, il fait la connaissance du peintre et graveur néerlandais Louis Artan de Saint-Martin. En 1884, il s'adonne à la peinture en compagnie d'Henry van de Velde, qui quelque temps plus tard le recommandera à Octave Maus fondateur du cercle artistique des XX.

Il fut l'un des fondateurs de L'Art contemporain et avec Émile Claus du cercle d'art des Luministes : « Vie et Lumière » (1904) et, en 1905, du groupe « Art d'aujourd'hui ».

Dans les années 1890, il revient s'installer à Kalmthout, son style est devenu post-impressionniste, mais à la fin de sa vie il retournera à un style influencé par le réalisme. En 1913, sa santé va se détériorer et il est contraint de renoncer à la peinture.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

Salons[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Prix, récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1865, médaille d'or à Bruxelles
  • 1878, médaille d'or à Gent
  • 1904, grand-prix de Saint-Louis (États-Unis)
  • 1910, premier Prix de Buenos Aires (Argentine)

Décorations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit
  • Henry van Velde, « Adrien Joseph Heymans », in Revue Générale, septembre 1889
  • P. & V. Berko, Dictionnaire des peintres belges nés entre 1750 et 1875, Bruxelles et Knokke, 1981.
  • Marko vom Felde, Adriaan-Josef Heymans: 1839 - 1921 : Leben und Werk, 1994
  • P. Piron, Artistes belges des XIXe et XXe siècles, 2.vol., Bruxelles, 1999.
  • Collectif, Dictionnaire des peintres belges du XIVe siècle à nos jours, Bruxelles, 1994.
  • Gilberte Geysen and Marko vom Felde, A.J. Heymans 1839-1921, Lille 2000
  • Le Kalmthoutse ou l'école du « gris » et ses contemporains, catalogue de l'exposition éponyme à Kalmthout, 2007 (ISBN 978-90-209-6805-7)
  • Gustave Vanzype, Collection Lequime première vente, Galerie Giroux, Bruxelles, 1921 et deuxième vente en la même, 1923.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]