Adrexo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adrexo
Image illustrative de l'article Adrexo

Création 1979
Dates clés 2017 : Adrexo rejoint HOPPS Group
Forme juridique Société par actions simplifiée (SAS)
Slogan « La réussite à portée de main »
Siège social Drapeau de la France Aix-en-Provence Voir et modifier les données sur Wikidata (France)
Direction Hervé Estampes (Président et Mandataire social)

Sandrine Préfaut (Directrice Générale)

Activité distribution, publicité
Produits service
Société mère HOPPS Group
Effectif 18 100 salariés dont 17 300 distributeurs
Site web adrexo.fr

Chiffre d’affaires 280.8 millions d’euros (2016)

ADREXO (précédemment SDP, Société de Distribution et de Promotion), est une société de services française, créée en 1979. Adrexo est le premier opérateur privé de la distribution d’Imprimés Publicitaires physiques et digitaux.

Historiquement filiale du groupe SPIR Communication, l’entreprise a été rachetée le 4 janvier 2017 par Eric Paumier, Frédéric Pons et Guillaume Salabert, et rejoint HOPPS Group, holding spécialisée dans la livraison, les services et la communication au cœur de chaque territoire. Les trois actionnaires sont par ailleurs propriétaires de Colis Privé, leader privé de la distribution de colis au domicile des particuliers, et Cibléo, spécialiste de la diffusion de journaux et échantillons au sein de réseaux sur-mesure.

Adrexo diffuse chaque année plus de 9 milliards d’Imprimés Publicitaires pour ses 25 000 clients locaux et nationaux[1], au sein d’un réseau de distribution couvrant 24,4 millions de boîtes à lettres qualifiées sur la France. En complément, Adrexo propose à ses clients des solutions de marketing digital local et d’opérations événementielles. Adrexo édite le site web et l’application mobile Promodéclic.

La société compte 18 100 collaborateurs dont 17 300 distributeurs et a généré 278,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1979, le groupe SPIR COMMUNICATION crée la Société de Distribution et de Promotion (SDP), une filiale spécialisée dans la distribution de journaux gratuits. La société se développe avec la distribution d’Imprimés Publicitaires en boites à lettres[2].

En 2000, SDP est rebaptisée Adrexo[2].

En 2006, Adrexo devient le premier opérateur privé à livrer des colis à domicile. En 2008, Adrexo Colis est créé[2].

En mars 2012, Adrexo cède sa filiale Adrexo Colis au directeur général d’Adrexo Frédéric Pons et au directeur de sa filiale Éric Paumier, avec l'appui du fondateur de Voyage Privé, Denis Philippon. Cette filiale, devenue indépendante, est rebaptisée Colis Privé[3]

Début 2014, Adrexo se diversifie sur les Imprimés Publicitaire web en lançant le site et l’application mobile Promodéclic. La société devient un acteur majeur de la diffusion d’Imprimés Publicitaires physiques et digitaux.

En mars 2014, Adrexo lance DIGIT, le relai par e-mail et SMS des campagnes d'Imprimés Publicitaires des annonceurs[4].

Le 3 janvier 2017, la société Adrexo est acquise par à un trio d’entrepreneurs composé d’Eric Paumier, Frédéric Pons et Guillaume Salabert. Adrexo et ses filiales - AD Services et AD Productions - rejoignent la holding HOPPS GROUP qui ambitionne d’être le leader de la livraison, des services et de la communication, au cœur de chaque territoire. 

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Promodeclic[modifier | modifier le code]

En janvier 2014, Adrexo lance Promodeclic.fr. Un nouvel outil qui permet au consommateur sur PC, tablette ou smartphone d’être automatiquement géolocalisé et de trouver toutes les offres promotionnelles des magasins près de chez lui. Il peut ainsi feuilleter les catalogues des enseignes, rechercher des produits spécifiques et réaliser sa liste de courses en ligne[7],[8],[9].

Convention collective et Controverse[modifier | modifier le code]

La branche d'activité de la distribution d'imprimés publicitaires, essentiellement composée d'ADREXO et de son concurrent MEDIAPOST, filiale de La Poste connait un mode de décompte du temps de travail et de rémunération des salariés reposant sur une pré-quantification des missions. Le salarié est payé en fonction du nombre de documents à remettre en boites aux lettres, sur un secteur défini par l'employeur. Le poids des "poignées" de documents et la classification du secteur (urbain, suburbain ou rural) sont les éléments pris en compte. Ce dispositif relève d'une convention collective applicable depuis janvier 2005[16].

En 2017, Adrexo s’engage pour une revalorisation de l’emploi de ses distributeurs. L’entreprise a décidé de redéfinir la politique de rémunération salariale de ses distributeurs sur le temps réellement effectué et non plus sur un temps pré-quantifié. Ce programme lancé fin 2016 permettra, avec l’aide de l’outil digital Mobibox, de fiabiliser les parcours des distributeurs et de garantir ainsi une rémunération au temps effectivement travaillé. Ce dispositif en cours de déploiement sur l’ensemble du territoire sera finalisé en août 2017.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Modèle:Adrexo