Adoucissement de l'eau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’eau image illustrant les techniques, les sciences appliquées ou la technologie
Cet article est une ébauche concernant l’eau et les techniques, les sciences appliquées ou la technologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Adoucisseur d'eau et tuyauterie associée

L'adoucissement de l'eau est un procédé de traitement destiné à réduire la dureté de l'eau (due à la présence des sels alcalino-terreux : carbonates, sulfates et chlorures de calcium et de magnésium).

Contextes[modifier | modifier le code]

Cette opération entre parfois dans le cadre de l'épuration physicochimique de l'eau où elle peut accompagner d’autres modalités de traitement de l'eau (filtration, désinfection, dénitratation, dénitrification, traitement des pesticides) en vue de sa distribution comme eau potable ou pour des usages techniques necessitant une eau déminéralisées .

Enjeux, intérêt et limites[modifier | modifier le code]

Une eau trop déminéralisée peut inversement poser des problèmes toxicologiques et écotoxiques induits par la solubilisation de métaux toxiques (par exemple en présence de tuyauteries anciennes en plomb ou de soudures contenant du plomb source de saturnisme et de corrosion accélérée de certains tuyaux ou contenants.

La présence dans l'eau de certains adjuvants (même à faibles doses) peut inhiber certains procédés d'épuration physico-chimiques de traitement et d'épuration d'eaux, dont la décarbonatation (pour le cas d'adjuvants lessiviels par exemple) [1].

Procédés de traitement[modifier | modifier le code]

Jeu de trois robinets à la cuisine la villa Cavrois de Croix : eau chaude, eau adoucie, eau froide.

Il existe deux grandes techniques d'adoucissement de l’eau :

  1. faire passer l'eau à travers une résine échangeuse de cations (permutation des ions calcium avec les ions sodium). Cette résine doit être régulièrement régénérée en y faisant couler une solution concentrée de chlorure de sodium. l'échange d'ions est un processus réversible. La déminéralisation sur échangeur d'ions, qui peut se faire en plusieurs phases et qui est aussi utilisée pour divers types d'épuration d'eaux industrielles[2],[3]
  2. injecter de façon proportionnelle au débit du CO2 dans l'eau qui va entrer en réaction avec l'eau et le calcaire (carbonate de calcium : Ca2+, CO32-) en transformant le calcaire en bicarbonates (hydrogénocarbonates)(HCO3-). Le calcaire est ainsi éliminé. À la différence du système à résine, l'eau traitée ne contient plus de sodium (sel), généralement mauvais pour la santé.

La décarbonatation de l'eau[modifier | modifier le code]

C'est l'une des formes d'adoucissement de l'eau (et la plus commune). Elle vise à rendre l’eau moins calcaire en y prélevant les carbonates. Cette opération peut se faire en amont ("adoucissement centralisé" [4]au niveau de l'usine de potabilisation ou dans l'unité de pompage, pré-traitement et distribution) ou en aval (chez le consommateur).

Les eaux modérément calcaires, à la différence d'autres eaux très minéralisées ne sont pas toxiques, mais elles posent des problèmes de biofilms, de colmatage de conduites d'eau, tuyauteries et matériels domestiques (chaudières, machines à laver, fers à repasser…) et lavent un peu moins bien les textiles (car moussant moins).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Étude de l'influence d'adjuvants lessiviels sur quelques procédés physico-chimiques de traitement et d'épuration d'eauxAS Peisajovich - 1993 - cat.inist.fr (Notice Inist-CNRS)
  2. Barraque, C., & Nicol, R. (1983). Déminéralisation sur échangeur d'ions de jus de deuxième décarbonatation et traitement poussé des eaux résiduaires produites. Industries alimentaires et agricoles, 100(11), 853-857 (résumé).
  3. SAUVIGNET, P., & GAÏD, K. (2013). Actiflo® Softening: la combinaison optimale de la clarification à grande vitesse et de la décarbonatation. L'Eau, l'industrie, les nuisances, (359), 75-80.
  4. Piriou, P. (2011). L'adoucissement centralisé des eaux en France. GWA, 91(8), 577-589.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) J. Nanzer and F. Cœuret ; Adoucissement de l'eau à l'aide du réacteur électrochimique à film ruisselant ; Journal of Applied Electrochemistry ; Volume 22, Number 4, 364-368, DOI: 10.1007/BF01092690 (Résumé)