Adolphe de Saint-Valry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adolphe de Saint-Valry
Biographie
Naissance
Décès
Noms de naissance
Adolphe Claude Souillard de Saint-Valry
Claude SouillardVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Adolphe de Saint-ValryVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant
Gaston de Saint-Valry (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Claude Souillard, dit Adolphe de Saint-Valry, né le à Houdan et mort le à Verneuil-sur-Avre, est un poète et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père ayant servi sous les ordres du général Hugo, Souillard fut un des amis d'enfance de Victor Hugo, puis un de ses proches amis[1]. Il fut son collaborateur au Conservateur littéraire et à la Muse française. Le Conservateur ne dura qu'un an, et la Muse française n’eut que douze numéros[1]. Il collabora aussi aux Annales de la Littérature et des Arts et écrivit des poésies et un roman[1].

Il est le père de Gaston de Saint-Valry.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Société archéologique de Rambouillet, Mémoires, t. 16-17, Paris, Impr. P. Leroy, , 548 p. (lire en ligne), p. 327.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Chapelle de N.-D.-du-Chêne. - Les Ruines de Montfort-l'Amaury, 1826.
  • De la Tolérance arbitraire et coupable du ministère à l'égard des Jésuites ; de leur rétablissement légal, ou de leur expulsion selon les lois du royaume. Considérations politiques, 1827. Imprimé par H. de Balzac
  • Les Fleurs, poésies, 1829.
  • Fragmens de poésie dédiés à S. A. R. Madame, duchesse de Berri, en sa prison de Blaye, 1833.
  • Madame de Mably, 1836.
  • Napoléones, 1867.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gustave Charlier, Une amitié romantique : Saint Valry et Victor Hugo, Bruxelles, R. Van Sulper, 1927.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :