Adolphe de Nassau-Schaumbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adolphe de Nassau-Dillenbourg
Adolf graaf van Nassau-Dillenburg-Schaumburg (1629-76) Rijksmuseum SK-A-4409.jpeg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
Père
Fratrie
Conjoint
Enfant
Charlotte de Nassau-Schaumbourg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nassau-Schaumburg.PNG

blason

Adolphe, prince de Nassau-Schaumbourg (également connu comme Adolphe de Nassau-Dillenbourg; ) est le fondateur de la lignée de Nassau-Schaumburg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était le fils de Louis Henri de Nassau-Dillenbourg (1594-1662), comte de Nassau-Dillenbourg, et à partir de 1654 prince de Nassau-Dillenbourg, et de sa première épouse Catherine de Sayn-Wittgenstein (1588-1651). En tant que plus jeune fils, il a reçu le district de Driedorf en héritage.

En 1653, il a épousé Élisabeth-Charlotte d'Holzappel (1640-1707), la fille de Peter Melander, comte de Holzappel. Par l'intermédiaire de son épouse, il hérite du comté de Holzappel et de la seigneurie de Schaumbourg. Il s'est titré lui-même le comte de Nassau-Schaumbourg et devint le fondateur de la lignée de Nassau-Schaumbourg. Cependant, tous ses fils étant morts avant lui, Holzappel et Schaumbourg reviennent à son gendre Lebrecht d'Anhalt-Zeitz-Hoym, le fondateur de la lignée d'Alhalt-Bernburg-Schaumburg-Hoym.

Famille[modifier | modifier le code]

Adolphe et Élisabeth Charlotte a eu les enfants suivants:

  • Catherine (née en 1659)
  • Agnès (née en 1660)
  • Guillaume Louis Louis (née en 1661)
  • Ernestine Charlotte (1662-1732), mariée en 1678, avec Guillaume-Maurice de Nassau-Siegen (1649-1691) puis avec Frédéric Philippe de Geuder-Rabensteiner (mort le 13 Mai 1727)
  • Jeanne Élisabeth (1663 – 9 février 1700), mariée en 1692, au comte Frédéric Adolphe de Lippe
  • Louise Henriette (1665-1665)
  • Charles Henry (né en 1670)
  • Charlotte (1673-1700), mariée en 1692, au prince Lebrecht d'Anhalt-Zeitz-Hoym

Références[modifier | modifier le code]

  • Johann Samuel Ersch, Johann Gottfried Gruber: Allgemeine encyklopädie der wissenschaften und künste de alphabetischer Folge, Johann Friedrich Gleditsch, Leipzig 1818, p. 430 (en Ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]