Adolphe III de Holstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Adolphe III.
Adolphe III de Holstein
Trostbrueckegraf.jpg

Statue d'Adolphe III sur le Trostbrücke à Hambourg par Engelbert Peiffer (XIXe siècle)

Biographie
Naissance
Vers entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
AllemagneVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Père
Enfants
Adolphe IV de Holstein
Bruno de Schauenburg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Adolphe III de Holstein (né vers 1158/1160 – 3 janvier 1225 inhumé à Loccum) est comte de Schauenburg/Schaumbourg et de Holstein de 1164 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adolphe III succède à son père Adolphe II mort en 1164 sous la régence de sa mère Mathilde de Schwarzburg, fille de Sizzo [II] comte de Schwarzbourg.

Adolphe III est initialement un partisan d'Henri le Lion qu'il accompagne lors de son expédition contre Philippe von Heinsberg, l'archevêque de Cologne, il combat lors de la Bataille de Halerfeld le 1er août 1180 aux côtés du comte Bernard Ier de Ratzeburg, c'est alors qu'il reçoit d'Henri le Lion les droits dans la région de la moyenne Weser qui lui permettront d'établir son comté de Schaumbourg.

Cependant lors du conflit final entre Frédéric Barberousse et Henri le Lion il se range délibérément aux côtés de l'empereur qui lui permet de conserver son comté de Holstein si bien qu'après la défaite du duc de Saxe, il devient quasiment un vassal immédiat de l'Empire. En 1188 Frédéric repousse les prétentions d'Adolphe III sur Lübeck qui l'accompagne toutefois lors de la Troisième croisade. En aout 1190 il atteint Tyr en Palestine, où il abandonne l'armée des croisés et revient au Holstein défendre ses domaines contre un retour d'Henri le Lion qui est ensuite définitivement exilé.

Adolphe III doit ensuite faire face à l'expansion du royaume du Danemark sur la côte de la mer Baltique, menée d'abord par le roi Knut VI de Danemark qu'il réussit à contenir en 1199 à Hambourg puis par son frère Valdemar II qui fait la conquête du Holstein et de Lübeck. Adolphe III est battu et fait prisonnier lors de la bataille de Stellau en 1201. En captivité pour sa libération il doit renoncer en 1203 à l'ensemble de ses domaines au-delà de l'Elbe. Il se retire alors dans son comté de Schaumbourg.

le comte Adolphe III épouse en première noce en 1182, Adélaïde de Assel (morte le ) et ensuite Adélaïde de Querfurt qui lui donne cinq enfants:

Sources[modifier | modifier le code]

  • Charles Higounet Les allemands en Europe centrale et orientale au Moyen Age Aubier Paris (1989) (ISBN 270072223X).
  • Anthony Marinus Hendrik Johan Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les états du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman. Réédition Israël, 1966, Chapitre VIII. « Généalogie des comtes et ducs de Holstein, I ». Tableau généalogique no 45 p. 119.