Adolf Lieben

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adolf Lieben (, Vienne - , id.) est un chimiste autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adolf Lieben étudie à l'université de Vienne, à l'université de Heidelberg (doctorat en 1856 avec Robert Wilhelm Bunsen), et à Paris, et obtient le poste de privatdozent à l'université de Vienne en 1861, celui de professeur à l'université de Palerme (1863), de Turin (1867), et de Prague (1871). De 1875 à sa mort, il est chargé de la chaire de chimie générale et pharmaceutique de l'Université de Vienne et membre de l'Académie des sciences de Vienne.

Publications[modifier | modifier le code]

Lieben publia plusieurs essais dans "Liebig's Annalen der Chemie" ("Ueber die Einwirkung schwacher Affinitäten auf Aldehyde," 1861;

  • Ueber das Iodbenzol, 1869;
  • Ueber festes Benzoylchlorid, 1875; etc.,
  • Sitzungsberichte den Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften in Wien" ("Untersuchungen über Milchzucker, Einwirkung von Cyangas auf Aldehyde, Ueber den Formaldehyd und dessen Umwandlung in Methylalkohl, Reduction des Exotonchlorals, etc.),
  • Monatshefte für Chemie,
  • Comptes-Rendus de l'Académie de Paris,
  • Berichte der Deutschen Chemischen Gesellschaft, Berlin,
  • Gazzetta Chimica Italiana, Palermo, etc.

Références[modifier | modifier le code]

  • Cet article incorpore des textes de la Jewish Encyclopedia (1901–1906), publication dans le domaine public.
  • (en) « Obituary Adolf Lieben », Berichte der deutschen chemischen Gesellschaft, vol. 49, no 1,‎ , p. 835 - 892 (DOI 10.1002/cber.19160490192)
  • Liebenpreis