Adnan Bounni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Adnan Bounni (en arabe: Adnan Raffiq Ibn Al-Bunni)
Archéologue
Image illustrative de l’article Adnan Bounni
Vue générale du site antique de Palmyre (le Temple de Baal se trouve en avant-plan), l'un des principaux sites archéologiques fouillés par Adnan Bounni.
Présentation
Naissance
Décès (à 82 ans)
Nationalité Syrienne
Activité de recherche
Domaines de recherche Archéologie; Préhistoire; Histoire antique
Découvertes principales inscriptions associées au temple de Nabû, à Palmyre
Principales fouilles campagne de fouilles sur le site antique de Palmyre de à
Autres activités

Adnan Bounni est un éminent archéologue, spécialiste de l'assyriologie. Il est né en en Syrie et mort .

Il a, entre autres, remarquablement contribué à la connaissance et l'avancée des recherches du site antique de Palmyre, mais également à ceux de Ougarit, de Doura Europos et de Ras Ibn Hani.

Il a été le directeur général des Fouilles et du Services des recherches et de la conservation muséographique de Syrie de à . Il a par ailleurs publié de nombreux ouvrages spécialistes et techniques dont les propos sont relatifs à l'archéologie et à l'histoire antique de la Syrie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Découvertes[modifier | modifier le code]

Fouilles[modifier | modifier le code]

Direction du service archéologique de Syrie[modifier | modifier le code]

Œuvres et articles publiés[modifier | modifier le code]

  • "La tablette « RIH 78/12 » et le sceau nominal de « Ammishtamru »", rédigée en collaboration avec l'assyriologue Élisabeth Lagarce. C'est un texte de 6 pages paru dans le recueil D'Ougarit à Jérusalem : recueil d'études épigraphiques et archéologiques offert à Pierre Bordreuil", publié au éditions De Boccard à Paris par Carole Roche, en 2008[20].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Fouilles archéologiques franco-syriennes effectuées des années 1930 aux années 1960 et 1970, et menées, entre autres, sous l'aile de l'assyriologue Adnan Bounni, alors au poste de directeur des Recherches et des Fouilles de Syrie[1],[2],[3],[4],[5],[6].
  2. Ici, le temple de Baal au premier plan. L'aire archéologique est fouillée dans les années 60, 70, 80, et 90 notamment par Adnan Bounni et Jacques Seigne[7],[8],[9],[10],[11],[12],[13],[14],[15],[16],[17],[18],[19].
Références
  1. Afif Bahnassi et C. Schaeffer-Forrer, « Ras Shamra -, par la Mission Archéologique de Ras Shamra : Principaux quartiers et monuments du bronze récent, XVe - XIIIe s. », dans Afif Bahnassi, Adnan Bounni, C. Schæffer et al., Les périodes anciennes Ougarit. Urbanisme et topographie, vol. Hors série 3, Lyon, Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, coll. « Collection de la Maison de l'Orient », , 52 p..
  2. Henri De Contenson, Elisabeth Lagarce, J Lagarce et A. Stucky Rolf, « Rapport préliminaire sur la XXXIIe campagne de fouilles () à Ras Shamra », Syria, vol. Tome 49, no fascicule 1-2,‎ , page 2 (DOI 10.3406/syria.1972.6299, lire en ligne, consulté le 12 septembre 2016).
  3. Claude F.-A. Schaeffer, « Nouvelles fouilles et découvertes à Ras Shamra (Ugarit) (24e campagne, ) », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 106e année, no 2,‎ , page 205 (DOI 10.3406/crai.1962.11433, lire en ligne, consulté le 12 septembre 2016).
  4. Christian Augé, « Les monnaies de Ras Ibn Hani, près de Lattaquié et les guerres de Syrie », Revue numismatique, vol. 6e série -, t. 155,‎ , page 59 (DOI 10.3406/numi.2000.2274, lire en ligne, consulté le 12 septembre 2016).
  5. Jacques Lagarce, Élisabeth Lagarce, Adnan Bounni et Nassib Saliby, « Les dixième et onzième campagnes de fouilles ( et ) à Ras Ibn Hani (Syrie). », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 131e année,‎ , p. 274-288 (DOI 10.3406/crai.1987.14488, lire en ligne, consulté le 12 septembre 2016).
  6. Michel Fortin, Yves Calvet, J.-F. Salles, Michel Gawlikowski, Andreas Schmidt-Colinet, Michel Al-Maqdissi et S. Thomas Parker, « Chronique archéologique. », Syria, vol. Tome 67, no fascicule 2,‎ , pages 463 et 469 (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2016).
  7. François Baratte, « Anna Sadurska et Adnan Bounni, Les sculptures funéraires de Palmyre. », L'antiquité classique, vol. Tome 65,‎ , pages 583-585 (lire en ligne, consulté le 13 septembre 2016).
  8. Michel Gawlikowski, « A. Bounni, N. Saliby, J. Seigne, Le sanctuaire de Nabu à Palmyre, Beyrouth () », Topoi, vol. 14, no 2,‎ , pages 679-682 (lire en ligne, consulté le 13 septembre 2016).
  9. Robert du Mesnil du Buisson, « Première campagne de fouilles à Palmyre », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 110e année,‎ , pages 158-190 (DOI 10.3406/crai.1966.11958, lire en ligne, consulté le 13 septembre 2016).
  10. Michel Gawlikowski, « Fouilles récentes à Palmyre. », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 135e année, no 2,‎ , pages 399-410 (DOI 10.3406/crai.1991.14988, lire en ligne).
  11. Jean-Pascal Fourdrin, « Le front de scène du théâtre de Palmyre », dans Jean-Pascal Fourdin et al., Fronts de scène et lieux de culte dans le théâtre antique, vol. 52, Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, coll. « Travaux de la Maison de l'Orient et de la Méditerranée », (lire en ligne), pages 189-233.
  12. Jacques Seigne, « Sanctuaires urbains : acteurs ou témoins de l'urbanisation ? », dans Jacques Seigne, Les exemples de Gerasa et de Palmyre, vol. 9/2, Topoi, (DOI 10.3406/topoi.1999.1864, lire en ligne), pages 833-848.
  13. Michel Bounni Adnan, Al-Maqdissi, « Note sur un sondage dans la cour du sanctuaire de Bêl à Palmyre », Topoi, vol. 11, no 1,‎ , p. 17-34 (DOI 10.3406/topoi.2001.1925, lire en ligne, consulté le 13 septembre 2016).
  14. Michel Gawlikowski, « C. Delplace et J. Dentzer-Feydy (éds), LʼAgora de Palmyre, Beyrouth () », Topoi, vol. 14, no 2,‎ , pages 675-678 (lire en ligne, consulté le 13 septembre 2016).
  15. Collectif, Topoi, vol. 11/1, Topoi, (lire en ligne).
  16. Charles Delvoye, « Archéologie et histoire de la Syrie. II. La Syrie de l'époque acheménide à l'avènement de l'Islam. Édité par Jean-Marie Dentzer et Winfried Orthmann », L'antiquité classique, vol. Tome 59,‎ , pages 594-596 (lire en ligne, consulté le 13 septembre 2016).
  17. André Caquot, « J. K. Stark : Personal Names in Palmyrene Inscriptions », Revue de l'histoire des religions, vol. tome 182, no 2,‎ , pages 200-202 (lire en ligne, consulté le 13 septembre 2016).
  18. Michel Gawlikowski, « Les sanctuaires du Proche-Orient romain dans la recherche récente. », Topoi, vol. 8, no 1,‎ , pages 31-52 (DOI 10.3406/topoi.1998.1123, lire en ligne, consulté le 13 septembre 2016).
  19. Stéphane Valter, La construction nationale syrienne : Légitimation de la nature communautaire du pouvoir par le discours historique, CNRS Éditions via OpenEdition, , 533 p. (lire en ligne), page 135.
  20. collectif, « Dr. Adnan Bounni : Biographie et bibliographie (de à ) », Bibliothèque St Étienne de Jérusalem, École Biblique et Archéologique Française,‎ (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2106).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eberhard Kienle et Gilles Sentise, « Adnan Bounni () : Une vie pour l’archéologie syrienne », Institut français du Proche-Orient,‎ (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • collectif, « Adnan Bounni (-) », Data Bnf,‎ (lire en ligne, consulté le 11 septembre).
  • collectif, « Dr. Adnan Bounni : Biographie et bibliographie (de à ) », Bibliothèque St Étienne de Jérusalem, École Biblique et Archéologique Française,‎ (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2106).
  • Jean-Claude Margueron, « Adnan Bounni, Elisabeth et Jacques Largarce (collaborateurs : Nassib Saliby, Pierre Bordreuil, Jean Leclant) : Ras Ibn Hani, I. Le Palais Nord du Bronze récent. Fouilles -, synthèse préliminaire (Bibliothèque archéologique et historique, 151). », Syria, vol. Tome 78,‎ , pages 232 et 233 (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Jean Marcou, « Les Peshmergas et peut-être l’ASL à Kobanê : la Turquie bouge-t-elle enfin ? », Instituts de recherche français à l'étranger,‎ (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Adnan Bounni, Jacques Seigne et Nassib Saliby, « Le sanctuaire de Nabu à Palmyre », Syria, vol. tome 86,‎ , page 378 (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Hélène Roquejoffre et Stéphane Ouzounoff, « Archéologie syrienne en danger », Le Monde de la Bible - art histoire archéologie, no 206,‎ (lire en ligne).
  • Adnan Bounni, « Découvertes archéologiques récentes en Syrie », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 132e année, no 2,‎ , pages 361 à 380 (DOI 10.3406/crai.1988.14616, lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Bordreuil Pierre, Jacques Lagarce, Élisabeth Lagarce, Adnan Bounni et Nassib Saliby, « Les découvertes archéologiques et épigraphiques de Ras Ibn Hani (Syrie) en 1983 : un lot d'archives administratives », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 128e année, no 2,‎ , pages 398 à 438 (DOI 10.3406/crai.1984.14177, lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • François Baratte, « Anna Sadurska et Adnan Bounni, Les sculptures funéraires de Palmyre. », L'antiquité classique, vol. Tome 65,‎ , pages 583 à 585. (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Michel Al Maqdissi et Eva Ishak, « Archéologie syrienne et premières lueurs de l’aube : Témoignage à propos de l’exposition organisée à l’Hôtel de Lauzun du 27 novembre au 31 décembre 2013 », Publications du Réseau français des instituts d'études avancées,‎ (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Ernest Will, « P. Matthiae ; M. Van Loon ; H. Weiss (éd.), Resurrecting the Past : A joint Tribute to Adnan Bounni », Syria, vol. Tome 69, no fascicule 1-2,‎ , page 227 (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Michel Gawlikowski, « Adnan Bounni, Nassib Saliby, Jacques Seigne : Le sanctuaire de Nabu à Palmyre, Beyrouth (2004) », Topoi, vol. 14, no 2,‎ , pages 679 à 682 (lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Adnan Bounni, « La stèle de Qaḍboun », Mélanges de l'Ecole française de Rome, Antiquité, vol. tome 103, no 1,‎ , pages 51 à 55 (DOI 10.3406/mefr.1991.1700, lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Adnan Bounni, « La permanence des lieux de culte en Syrie : L'exemple du site de Qadboun », Topoi, vol. 7, no 2,‎ , pages 777 à 789 (DOI 10.3406/topoi.1997.1747, lire en ligne).
  • Adnan Bounni, « Découvertes archéologiques récentes en Syrie », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 132e année, no 2,‎ , pages 361 à 380 (DOI 10.3406/crai.1988.14616).
  • Adnan Bounni, « Ras Ibn Hani au Bronze Récent : Recueil à la mémoire de R. Saidah », dans Adnan Bounni, Archéologie au Levant, vol. Série archéologique 12, Lyon, Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, coll. « collection de la Maison de l'Orient méditerranéen », (lire en ligne), pages 147-154.
  • Adnan Bounni, « Couronnement des sanctuaires du Proche-Orient hellénistique et romain : origine et développement du merlon », Topoi, vol. 9, no 2,‎ , pages 507-525 (DOI 10.3406/topoi.1999.1847, lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Adnan Bounni et Michel Al-Maqdissi, « Note sur un sondage dans la cour du sanctuaire de Bêl à Palmyre », Topoi, vol. 11, no 1,‎ , pages 17-34 (DOI 10.3406/topoi.2001.1925).
  • Adnan Bounni, « La quatrième campagne de fouilles () à Ras Ibn Hani : Lumières nouvelles sur le royaume d'Ugarit, les Peuples de la Mer et la ville hellénistique », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 123e année, no 2,‎ , pages 277-294 (DOI 10.3406/crai.1979.13603).
  • Adnan Bounni, « Un nouveau bas-relief palmyrénien de Doura Europos (note d'information) : Remarques préliminaires de M. Ernest Will. », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 138e année, no 1,‎ , pages 11-18 (DOI 10.3406/crai.1994.15290, lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Pierre Bordreuil, Jacques Lagarce, Élisabeth Lagarce, Adnan Bounni et Nassib Saliby, « Les découvertes archéologiques et épigraphiques de Ras Ibn Hani (Syrie) en  : un lot d'archives administratives », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 128e année, no 2,‎ , pages 398-438 (DOI 10.3406/crai.1984.14177, lire en ligne, consulté le 11 septembre 2011).
  • Jacques Lagarce, Élisabeth Lagarce, Adnan Bounni et Nassib Saliby, « Les dixième et onzième campagnes de fouilles (1984 et 1986) à Ras Ibn Hani (Syrie) », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 131e année, no 2,‎ , pages 274-288. (DOI 10.3406/crai.1987.14488, lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Jacques Lagarce, Élisabeth Lagarce, Adnan Bounni et Nassib Saliby, « Les fouilles à Ras Ibn Hani en Syrie (campagnes de 1980, 1981 et 1892) : Contribution à l'étude de quelques aspects de la civilisation ugaritique. », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 127e année, no 2,‎ , pages 249-290 (DOI 10.3406/crai.1983.14045, lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).
  • Adnan Bounni, Élisabeth Lagarce et Jacques Lagarce, « Rapport préliminaire sur la troisième campagne de fouilles (1977) à Ibn Hani (Syrie). », Syria, vol. Tome 56, no fascicule 3-4,‎ , pages 217 à 291 (DOI 10.3406/syria.1979.6670, lire en ligne, consulté le 11 septembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]