Administration apostolique du Caucase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Administration apostolique
du Caucase
(la) Administratio apostolica
Caucasi Latinorum
Image illustrative de l'article Administration apostolique du Caucase
Façade de la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Tbilissi.
Pays Drapeau de la Géorgie Géorgie
Église catholique latine
Rite liturgique romain
Type de juridiction administration apostolique
Création
Siège Tbilissi
Titulaire actuel Mgr Giuseppe Pasotto
Langue(s) liturgique(s) arménien
géorgien
Paroisses 10
Prêtres 22
Religieux 12
Religieuses 30
Territoire Drapeau de l'Arménie Arménie
Drapeau de la Géorgie Géorgie
Population catholique 50 000 (2014)
Image illustrative de l'article Administration apostolique du Caucase
Localisation du diocèse
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

L'administration apostolique du Caucase (en latin : administratio apostolica Caucasi Latinorum) est une église particulière de l'Église latine de l'Église catholique, constituée pour les paroisses de rite latin d'Arménie et de Géorgie. Elle compte 50 000 fidèles[1].

Elle coexiste avec

Territoire[modifier | modifier le code]

L'administration apostolique du Caucase couvre l'intégralité de l'Arménie et de la Géorgie, pour les paroisses de rite latin.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'administration apostolique du Caucase est érigée le , sous le pontificat de Jean-Paul II, par le décret Quo aptius de la Congrégation pour les évêques[4]. Elle couvre alors l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie, y compris l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud.

Le , la mission sui iuris de Bakou est érigée pour l'Azerbaïdjan.

Cathédrale[modifier | modifier le code]

La cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Tbilissi, dédiée à l'Assomption de la Sainte-Vierge-Marie, est la cathédrale de l'administration apostolique[5].

Administrateur apostolique[modifier | modifier le code]

Nonce apostolique en Arménie et en Géorgie[modifier | modifier le code]

Quatre nonces apostoliques se sont succédé[7],[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]