Adbusters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’altermondialisme image illustrant le commerce
Cet article est une ébauche concernant l’altermondialisme et le commerce.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Corporate flag montrant de grandes marques qui remplacent les États américains.

Adbusters (fondé en 1989) est à la fois un magazine (Adbusters magazine) et une fondation (Adbusters Media Foundation).

Celle-ci se définit elle-même comme un réseau de militants, d'écrivains et d'artistes qui veulent innover dans de nouvelles formes de militantisme propres à l'ère de l'information qui caractérise notre époque. Cette fondation s'engage dans de nombreuses causes sociales ou politiques, dont la plupart sont anticonsuméristes (s'opposent à la consommation de masse) ou anticapitalistes. Elle promeut des campagnes-chocs et est à l'initiative de la journée sans achat (Buy nothing day), de la semaine sans télé (TV turn-off week) et du mouvement Occupy Wall Street[1].

Adbusters est aussi un magazine engagé et militant, fondé par Kalle Lasn et Bill Schmalz, financièrement soutenu par ses seules ventes (sans publicité ni commanditaire). Il est publié à Vancouver, Colombie-Britannique, Canada, par Adbusters Media Foundation. Son tirage est évalué à 120 000 exemplaires.

Historique[modifier | modifier le code]

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot adbusters est anglo-saxon : il est composé de « ad », abréviation anglaise courante pour « advertising » (publicité) et « buster », mot polysémantique mais ici donné dans le sens de « destructeur, casseur, éliminateur ». En français de France l'expression « casseurs de pub » est une traduction correcte.

Pays[modifier | modifier le code]

Les Adbusters de divers pays se sont regroupés en associations nationales : Casseurs de pub en France et Résistance à l'agression publicitaire en France et en Belgique, Adbusters Norge en Norvège, Adbusters Sverige en Suède et Culture Jammers au Japon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]