Adarnassé Ier d'Artanoudji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Adarnassé Ier.

Adarnassé Ier (ou II)
Titre
Prince d'Artanoudji
Prédécesseur Achot Ier
Successeur Soumbat Ier
Duc de Tao Supérieur
Prédécesseur Achot Ier
Successeur Gourguen Ier
Biographie
Dynastie Bagratides
Père Achot Ier
Enfants Gourguen Ier, Achot Cécéla, Soumbat Ier, une fille

Adarnassé Ier d'Artanoudji est un prince géorgien d'Artanouji du IXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adarnassé Bagration est le fils aîné d'Achot, curopalate d'Ibérie, et de son épouse, une noble géorgienne. À la mort de son père, le , il ne peut récupérer le trône de celui-ci et c'est Bagrat, le frère cadet d'Adarnassé, qui est choisi par l'empereur byzantin (l'Ibérie est à l'époque une monarchie élective). Toutefois, ce même Bagrat accorde à Adarnassé les domaines, eux héréditaires, de son père, soit la principauté d'Artanoudji (aujourd'hui Ardanuç, en Turquie). On ne sait presque rien sur lui et les seules sources qui parlent de lui sont les histoires basées sur l'œuvre de Léonti Mroveli, au XIIe siècle.

La date de sa mort n'est pas connue, mais elle est comprise entre 867, date de la mort de son fils Achot, et 881/889, date de la mort de son second fils, Soumbat, qui est quant à lui prince d'Artanoudji[1].

Famille et descendance[modifier | modifier le code]

De Berylle, fille de Bagrat, prince Scharoéti, morte religieuse sous le nom d'Anastasia, il laisse :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Toumanoff 1990, p. 129-130.

Bibliographie[modifier | modifier le code]