Adani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Daniele Adani, Laura Adani et Saadia Adani.

Adani Group
logo de Adani

Création 1988
Fondateurs Gautam Adani (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Gautam Adani
Forme juridique Public Limited Company (Conglomerat)
Action BSE : 512599, NSE : ADANIENT
Siège social Ahmedabad (Gujarat)
Drapeau d'Inde Inde
Direction Gautam Adani
Activité Ressources, logistique, énergie & agribusiness
Produits Ressources, logistique, énergie & agribusiness
Filiales Adani Ports & SEZ Limited, Adani Power, Adani Gas Limited
Effectif 10400 (en mars 2015)
Site web www.adani.com

Adani ou Adani Group est un conglomérat multinational indien notamment actif dans la production d'électricité, à partir de charbon notamment, et les terminaux portuaires, la logistique, l'agribusiness [1]. C'est le plus grand développeur et exploitant portuaire d'Inde (avec Mundra le plus grand port commercial du pays). En 2011, Adani a acheté le port d'Abbot Point en Australie pour 2 milliards de dollars[2] et veut en faire un terminal charbonnier pour exporter du charbon australien vers l'Inde.

Le milliardaire Gautam Adani possède notamment la plus grande marque d'huile alimentaire d'Inde, via une coentreprise avec Willmar à Singapour[3]. La société phare du groupe Adani est « Adani Enterprises Limited ».

En avril 2014, il a ajouté une 4e unité de 660 MW à sa centrale de Tiroda, devenant ainsi le plus grand producteur privé d'électricité du pays.

Le siège social d'Adani est basé à Ahmedabad dans le Gujarat, où il est très présent.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société a été fondée en 1988 en tant qu'entreprise de négoce de matières premières. Gautam Adani en est le fondateur et l'actuel président.

Il dit avoir créé son Groupe avec une vision de « Nation Building », c'est-à-dire en développant des actifs qui sont selon lui d'imports enjeux économiques pour le pays, ce qui le guide dans le choix des entreprises qu'il a racheté ou créé au sein du groupe au fil des ans[4].

Le Groupe Adani a grandi très rapidement en se diversifiant dans l'import-export « multi-carte »[5]. Dans les années 1990 il a développé son propre port, à Mundra afin de mieux contrôler ses opérations de trading. La construction a commencé en 1995 et en 1998, il était devenu l'une des importante source de devises pour l'Inde[6] ; L'année suivante, en 1999, la société se lance dans la spéculation financière et énergétique avec le trading du charbon, et crée bientôt une coentreprise (Adani Willmar) dans le domaine du négoce en produits pétroliers (en 2000)[3].

Une deuxième phase est entamée pour le groupe avec la création de grandes infrastructures. La société se crée un portefeuille de ports, de centrales électriques, de mines et une flotte de navires et de lignes de chemin de fer dans et en hors de l'Inde. En 2002, Adani aurait ainsi géré 4 millions de tonnes de fret à Mundra, devenu le plus grand port privé d'Inde. Plus tard en 2006, la société est la première importatrice de charbon en Inde (11 millions de tonnes[6]). Adani cherche à être moins dépendant du marché du charbon et de sa volatilité, il cherche donc a acheter des mines de charbons et à les contrôler. Ainsi achète-t-il le groupe australien Linc Energy (les mines de charbon de l'Australie)[7] afin d'alimenter ses centrales au charbon avant d'aussi s'approprier en 2008 la mine de Bunyu en Indonésie (180 millions de tonnes de réserves de charbon). L'année suivante, Adani devient énergéticien en produisant 330 MW d'énergie thermique, et dispose aussi peu après en Inde d'une capacité de raffinage de 2,2 millions de t/an de pétrole[6].

Adani Enterprises domine alors le marché indien du charbon avec une part de marché d'environ 60%. Il consomme ce charbon pour produire de l'électricité et fournit également NTPC. Adani Enterprises acquiert les droits miniers d'Orissa, ce qui fait alors du Groupe Adani la plus grande société minière de charbon privée de l'Inde[8]

En 2011, le Port de Dahej est opérationnel et a en 2015 une capacité de 20 millions de tonnes. Le groupe décide aussi d'acheter les droits d'exploitation d'une grande partie du bassin houiller de Galilee dans le nord-est de l'Australie où il estime que reposent 10,4 milliards de tonnes de réserves de charbon. Pour préparer l'importation de charbon australien, il commande un terminal charbonnier de grande capacité à Mundra (le plus grand du monde)[6] et la même année, il achète le Port australien d'Abbot Point, avec sa capacité de transbordement de 50 millions de t/an[9]. Le charbon est de plus considéré comme une ressource fossile et polluante. Adani commande en Inde la plus grande centrale solaire du pays (40 MW), portant la capacité productive de l'entreprise à 3 960 MW, ce qui en fait le premier producteur privé du secteur de l'énergie thermique en Inde.

En 2012, le Groupe entame une 3e phase de développement sous forme d'infrastructure d'intégration, en renouvelant son logo et développant une nouvelle identité. La société se concentre sur trois pôles : ressources, logistique et énergie.

En 2014, Adani est toujours le plus grand producteur privé d'électricité[10]. avec 9 280 MW de capacités[11]. Le port de Mundra continue à grandir (visant 100 millions de tonnes métriques pour l'exercice 2013-2014) et SEZ Ltd (APSEZL, qui fait partie du Groupe Adani) devient plus grand développeur et opérateur portuaire d'Inde[12]. Le 16 mai 2014, "Adani Ports" achète Dhamra Port sur la côte Est de l'Inde[13], ce port était une coentreprise à 50/50 entre Tata Steel et L&T Infrastructure Development Projects, maintenant possession d'Adani Ports. Ce port a commencé ses activités en mai 2011 et a traité 14,3 millions de t de fret en 2013-14. Le groupe cherche ainsi à atteindre une capacité de 200 millions de t/an avant 2020 ce qui le placera comme leader parmi les opérateurs portuaires privés du pays [14],[15]

Zone économique spéciale[modifier | modifier le code]

Polémique autour des projets miniers en Australie[modifier | modifier le code]

Projet de la Mine de charbon Carmichael[modifier | modifier le code]

Le groupe Adani a lancé en 2014, avec le soutien d'une partie des gouvernements australien et du Queensland un projet minier et ferroviaire (Mine de charbon Carmichael) à Carnichael dans le Queensland's Galilee Basin pour 21,5 milliards d'euros[16] (sur la durée de vie du projet, soit 60 ans[16]).

Cette mine, controversée[17], serait (si elle était mise en œuvre) la plus grande mine de charbon d'Australie et du monde.

Sa capacité annuelle sera de 60 millions de tonnes de charbon correspondant à l’émission de 127 millions de tonnes de CO2, soit l'équivalent des émissions totales de la Belgique. Ce projet occupera une surface de 35 000 hectares et consommera 297 millions de m3 d'eau prélevés sur les aquifères de la région, ce qui aura des conséquences pour l'environnement et les populations locales. Devant les conséquences environnementales et les insuffisances de ce projet, la plupart des banques internationales responsables ont refusé de le créditer[18], en tenant compte des risques de rupture de digue et/ou des séismes induits qui peuvent se manifester en cas de travaux à de telles échelles.[19]

En 2018 plusieurs banques internationales on refusé de financer ce projet climaticide, et les conclusions du rapport d'environnemental pour l'autorisation du projet sont repoussées jusqu'en 2019, suite à de fausses promesses de création d'emploi par le groupe Adani [20].

En juin 2019, le projet déjà approuvé au niveau fédéral, est également adopté par le gouvernement du Queensland[21].

Projet de creusement de la Grande Barrière d'Australie[modifier | modifier le code]

Le groupe Adani a aussi lancé en 2014 un projet de creusement d'un chenal à travers la Grande barrière de corail d'Australie pour faciliter l'exportation de charbon avec le dragage de 38 millions de m3 de sable du récif[22]. Ce projet controversé, au financement douteux a suscité une opposition internationale[23],[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Gautam Adani – "The Gujrati Billionaire", consulté 23 juin 2013
  2. Adani taps Morgan Stanley to help sell Australia port stake, Reuters, 28 octobre 2014
  3. a et b "Adani to bring Wilmar products to India", DNA India, consulté 23 juin 2013.
  4. http://indiatoday.intoday.in/story/profile-of-billionaire-gautam-adani/1/148574.html
  5. "Adani Group commenced as a commodity trading", consulté 23 Jin 2013.
  6. a b c et d "Adani Business of Success" (PDF), consulté 23 juin 2013
  7. Adani buys Linc Energy's coal mines for Rs 12,600cr (2010), 16 décembre 2010
  8. "Adani to develop Orissa coal mine" ; The Economic Times. 27 octobre 2010, consulté 23 juin 2013.
  9. "Adani Business of Success"; Reuters consulté 23 juin 2013.
  10. Gadgil, Makarand (3 April 2014). "Adani Power commissions 4th unit of Tiroda power plant in Gujarat", Livemint consulté 16 juin 2014.
  11. Thakkar Mitul (2014). "Adani Power becomes India’s largest private power producer" . Economic Times publié 4 avril 2014, consulté 16 juin 2014.
  12. "Adani's Mundra Port handles 100 MMT cargo in FY '14" . Business Standard. 31 mars 2014, consulté 16 juin 2014.
  13. "Gautam Adani strikes: Announces Dhamra port acquisition; biggest port deal" . Economic Times. 16 May 2014. Retrieved 16 June 2014.
  14. Special Correspondent (16 May 2014). "Adani Ports acquires Dhamra Port for Rs.5,500 cr" . The Hindu. Retrieved 16 June 2014.
  15. "Adani Ports buys Dhamra Port from Tata Steel, L&T for Rs 5,500 crore", Business Today. 17 mai 2014, consulté 16 juin 2014
  16. a et b ADANI, « Description du projet de mine » par l’industriel Adani, PDF, 110 pages (version projetant une exploitation sur 90 ans)
  17. Australia approves controversial Carmichael coal mine, 15 October 2015
  18. « Carmichael mine - environmental impact will be unknown for years », The Guardian, le 17 novembre 2014
  19. a et b « Carmichael project: Visiting Australia's controversial Adani mine », BBC, le 29 November 2018
  20. « Carmichael Coal Mine and Rail Project », The State of Queensland (Department of State Development, Manufacturing, Infrastructure and Planning) 2018
  21. « Adani mine: Australia approves controversial coal project », BBC, le 13 juin 2019
  22. « En Australie, la Grande Barrière de corail accueillera des déchets », Le Monde, le 3 février 2014
  23. « Le corail et le roi du charbon », Avaaz.org

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]