Adam Oates

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oates.

Adam Oates (né le à Weston, dans la province de l'Ontario au Canada) est un joueur professionnel de hockey sur glace devenu entraîneur. Il évolue au poste de centre pendant 19 saisons dans la ligue nationale de hockey.

Biographie[modifier | modifier le code]

Oates débuta sa carrière de hockeyeur avec le club Rensselaer Polytechnic Institute (RPI) de la NCAA (NCAA). Il y passa 3 saisons de 1982 à 1985, où il fut l'une des principales raisons expliquant le titre de champion du RPI de la division I. Après cette saison, les Red Wings de Détroit lui offrirent, à titre d'agent libre, le plus gros contrat jamais offert à une recrue à l'époque, soit un million de dollars sur 4 ans.

Bien qu'étant 2e centre de l'équipe après Steve Yzerman, Oates solidifia néanmoins sa réputation de fabricant de jeu d'élite avec les Wings et d'ici la fin de sa dernière saison à Détroit en 1988-1989, il allait presque au rythme d'une passe par match. Il fut cependant échangé aux Blues de Saint-Louis après la saison avec Paul MacLean contre Bernie Federko et Tony McKegney.

Oates prospéra avec les Blues, formant un duo électrifiant avec Brett Hull avec qui il forma le duo "Hull n' Oates", faisant référence à Hall & Oates, duo musical bien connu. Surtout grâce à Oates, le Golden Brett connut 3 saisons consécutives de plus de 70 buts, dont la saison 1990-1991 où il en compta 86, un record chez les ailiers droits et remporta le trophée Hart. Oates eut lui aussi une saison phénoménale, avec 90 passes et 115 points en seulement 61 matches, ce qui lui valut une place au sein de la Seconde Équipe d'Étoiles. Mais Oates était payé beaucoup moins que ce qu'il valait; il tint le coup une saison de plus avant d'être échangé aux Bruins de Boston en retour de Craig Janney et Stéphane Quintal.

Oates connut sa meilleure saison en 1992-1993, avec 45 buts et 97 passes pour 142 points, trois sommets en carrière, terminant 3e au classement des compteurs de la ligue, derrière Mario Lemieux et Pat LaFontaine. Ironiquement, le seul autre Bruins cette saison-là à réussir une saison de 100 points fut Joé Juneau, un autre ancien de RPI. Ses totaux, cette saison, étaient encore plus formidables que ceux de Saint-Louis car il n'avait pas de marqueur naturel à ses côtés. Le seul concurrent qu'il aurait pu avoir aurait été Cam Neely mais celui-ci étant blessé, n'a joué que treize matchs sur toute la saison. Il réussit 112 points la saison suivante, bon pour le 3e rang des marqueurs encore une fois, derrière Wayne Gretzky et Sergueï Fiodorov.

Oates restera à Boston jusqu'en 1996-1997, où il fut échangé aux Capitals de Washington avec Bill Ranford et Rick Tocchet en retour de Jim Carey, Anson Carter, Jason Allison et le choix de 3e ronde des Capitals (Lee Goren) du repêchage de 1997. Oates aida les Caps dans leur course jusqu'en finale de la Coupe Stanley perdant aux mains de l'équipe qui lui a donné sa chance dans la LNH, les Red Wings. Il connut quelques bonnes saisons à Washington, devenant le 8e joueur de l'histoire de la ligue à atteindre le plateau des 1 000 passes décisives le .

Il atteint une nouvelle fois la finale de la Coupe Stanley en 2003, cette fois avec les Mighty Ducks d'Anaheim, perdant cette fois en 7 matches face aux Devils du New Jersey. Cela semblait être la fin de sa carrière quand les Oilers d'Edmonton, désespérément à la recherche d'un joueur de centre, lui offrirent un contrat. La saison fut décevante pour Oates cependant, alors qu'il ne réussit que 18 points. Il annonça sa retraite le , après que les Oilers furent éliminés in extremis des séries[1].

En 2004, il est intronisé au Temple de la renommée des sports de la Rensselaer Polytechnic Institute[2]. En 2012, il a fait partie des quatre anciens joueurs admis au Temple de la renommée.

Le 26 juin 2012, il est embauché par les Capitals en tant qu'entraîneur-chef[3]. Le 26 avril 2014, après deux saisons derrière le banc, il est congédié par l'équipe[4].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir Statistiques du hockey sur glace.

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[5]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1979-1980 Waxers de Markham LHJPO 9 1 6 7 2
1982-1983 Engineers de Rensselaer NCAA 22 9 33 42 8
1983-1984 Engineers de Rensselaer NCAA 38 26 57 83 15
1984-1985 Engineers de Rensselaer NCAA 38 31 60 91 29
1985-1986 Red Wings de l'Adirondack LAH 34 18 28 46 4 17 7 14 21 4
1985-1986 Red Wings de Détroit LNH 38 9 11 20 10
1986-1987 Red Wings de Détroit LNH 76 15 32 47 21 16 4 7 11 6
1987-1988 Red Wings de Détroit LNH 63 14 40 54 20 16 8 12 20 6
1988-1989 Red Wings de Détroit LNH 69 16 62 78 14 6 0 8 8 2
1989-1990 Blues de Saint-Louis LNH 80 23 79 102 30 12 2 12 14 4
1990-1991 Blues de Saint-Louis LNH 61 25 90 115 29 13 7 13 20 10
1991-1992 Blues de Saint-Louis LNH 54 10 59 69 12
1991-1992 Bruins de Boston LNH 26 10 20 30 10 15 5 14 19 4
1992-1993 Bruins de Boston LNH 84 45 97 142 32 4 0 9 9 4
1993-1994 Bruins de Boston LNH 77 32 80 112 45 13 3 9 12 8
1994-1995 Bruins de Boston LNH 48 12 41 53 8 5 1 0 1 2
1995-1996 Bruins de Boston LNH 70 25 67 92 18 5 2 5 7 2
1996-1997 Bruins de Boston LNH 63 18 52 70 10
1996-1997 Capitals de Washington LNH 17 4 8 12 4
1997-1998 Capitals de Washington LNH 82 18 58 76 36 21 6 11 17 8
1998-1999 Capitals de Washington LNH 59 12 42 54 22
1999-2000 Capitals de Washington LNH 82 15 56 71 14 5 0 3 3 4
2000-2001 Capitals de Washington LNH 81 13 69 82 28 6 0 0 0 0
2001-2002 Capitals de Washington LNH 66 11 57 68 22
2001-2002 Flyers de Philadelphie LNH 14 3 7 10 6 5 0 2 2 0
2002-2003 Mighty Ducks d'Anaheim LNH 67 9 36 45 16 21 4 9 13 6
2003-2004 Oilers d'Edmonton LNH 60 2 16 18 8
Totaux LNH 1 337 341 1 079 1 420 415 163 42 114 156 66

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Historique du joueur sur www.legendsofhockey.net.
  2. (en) Oates au temple de RPI, article sur rpiathletics.com.
  3. « Adam Oates devient l'entraîneur-chef des Capitals », sur La Presse (consulté le 27 avril 2014)
  4. « Les Capitals congédient Oates et ne renouvellent pas le contrat de leur DG McPhee », sur NHL.com (consulté le 27 avril 2014)
  5. (en) « Adam Oates hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.