Ad-Rock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Adam Horovitz)
Aller à : navigation, rechercher
Ad-Rock
Description de cette image, également commentée ci-après

Adam Horovitz, sur scène à Barcelone, Espagne, en septembre 2007.

Informations générales
Surnom King Ad-Rock
Nom de naissance Adam Keefe Horovitz
Naissance (49 ans)[1]
Manhattan, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, guitariste, acteur
Genre musical Hip-hop, rap rock, punk hardcore, hip-hop alternatif
Instruments Chant, guitare, clavier, sitar
Années actives Depuis 1983
Labels Def Jam, Grand Royal Records, Capitol Records
Site officiel beastieboys.com

Ad-Rock, né Adam Horovitz le à Manhattan, New York, est un musicien, rappeur, guitariste, et acteur américain. Il est mieux connu comme membre du trio hip-hop Beastie Boys, et il est le fils de l'auteur américain Israel Horovitz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Horovitz est né et a grandi à Park Avenue, Manhattan, New York, aux côtés de sa mère Doris (née Keefe) et de son père Israel Horovitz[2]. Il dément les rumeurs selon lesquelles il serait originaire de South Orange, dans le New Jersey[3]. Sa sœur est la productrice Rachael Horovitz. Son père est de confession juive, et sa mère est d'origine irlandaise élevée dans le catholicisme[4],[5].

Horovitz lance sa carrière musicale dans le groupe de rock punk The Young and the Useless, qui jouait souvent avec les Beastie Boys. En 1982, le guitariste des Beastie Boys John Berry se sépare du groupe, et Horovitz le remplace, à cette époque, lorsqu'il n'est âgé que de 16 ans[6]. Après l'arrivée de Horovitz dans le groupe, les Beastie Boys changent de son et passent du punk hardcore au hip-hop. Le groupe est signé au label Def Jam, et publie son premier album Licensed to Ill en 1986. L'album est un succès commercial et contient de nombreux singles. En 2010, le groupe compte plus de 22 millions d'exemplaires écoulés rien qu'aux États-Unis, et plus de 40 millions à l'international. En 2012, les Beastie Boys sont inclus au Rock and Roll Hall of Fame.

Hormis son implication dans les Beastie Boys, Horovitz se charge en parallèle de remixes pour d'autres artistes sous le nom de 41 Small Stars[7]. Il joue de la basse avec The Tender Moments, un groupe de la comédienne new-yorkaise Bridget Everett[8].

Horovitz a également joué dans quelques films et séries télévisées. Il joue dans le film Le Carrefour des Innocents en 1989. Il joue Repulski dans Godspeed (2007) et Fletcher dans While We're Young (2014) de Noah Baumbach.

Vie privée[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1980, Horovitz a une liaison avec l'actrice américaine Molly Ringwald. Ils se rencontrent pendant le tournage du film The Pick-up Artist[9],[10].

Horovitz épouse l'actrice Ione Skye et restent en couple entre 1992 et 1995. Ils se séparent en 1995 et divorcent en 1999. Depuis 1997, il a une liaison avec la musicienne riot grrrl Kathleen Hanna ; ils se marient en 2006[11]. Il porte un bracelet médical depuis 2003 après avoir été victime d'une crise épileptique tonico-clonique[12]. Horovitz participe à The Punk Singer, un documentaire réalisé en 2013 sur la vie et la carrière d'Hanna[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ad-Rock biography », AllMusic, Rovi Corporation (consulté le 16 décembre 2009).
  2. (en) Israel Horovitz Biography (1939-), Film Reference, consulté le 24 mars 2011.
  3. (en) Arye Arye Dworken, « The Beastie Within », Heeb Magazine (consulté le 21 février 2015).
  4. (en) Susan Jacobs, « Israel Horovitz on art and religion », Wakefield Observer (consulté le 25 mars 2013).
  5. (en) « How studio exec-turned-producer pitched ‘Moneyball’ - The Ticket », Jewish Journal (consulté le 25 mars 2013).
  6. (en) Diamond, Michael (1994), Some old Bullshit album liner notes.
  7. (en) « 41 Small Stars », Discogs (consulté le 15 avril 2015).
  8. Marcus Arman, « Bridget Everett and Ad-Rock Get Raunchy », LA Weekly,‎ (lire en ligne).
  9. (en) Amos Barshad, « Rude Boys », New York Magazine,‎ (consulté le 15 avril 2015).
  10. (en) Mehera Bonner, « Molly Ringwald’s Relationship History: Who Has She Dated? », Wetpaint (consulté le 25 mars 2013).
  11. (en) « The Punk Singer director on capturing the essence of Bikini Kill's Kathleen Hanna », Entertainment Weekly,‎ (consulté le 21 février 2015).
  12. (en) « Beastie Boys: Twilight of the Brats », Spin (consulté le 25 mars 2013).
  13. Karen Valb, « Bikini Kill's Kathleen Hanna reveals illness, reconfirms awesomeness in The Punk Singer », Entertainment Weekly,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]