Adalbald I d'Ostrevent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Adalbert I d'Ostrevent)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Adalbert.

Adalbert Ier d’Ostrevent ou Adalbade[1],[2] ou Adalbaud ou Albert († 652) est le petit-fils de sainte Gertrude de Hamage. Il est marié à sainte Rictrude de Marchiennes. Il fonde en 630 le monastère d'hommes de Marchiennes, dont son épouse fait un monastère double en 643. C'est un saint catholique fêté le 2 février (son martyre) et le 2 mai (translation de ses reliques à Douai en 1221).

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Disciples de saint Amand de Maastricht, les quatre enfants des saints Adalbert et Rictrude sont vénérés comme saints : les saintes Eusébie et Adalsinde, Maurant et Clodoswinthe.

Il est assassiné dans des conditions restées obscures alors qu’il accomplit une mission en Vasconie. Son corps est ramené en Flandre et inhumé à Saint-Amand-les-Eaux, anciennement Elnone (Nord). Il est vénéré comme martyr.

Il ne faut pas le confondre avec saint Adalbert II d’Ostrevent († 790), époux de sainte Reine de Denain, père de Sainte-Renfroie de Denain et du roi Pépin ; fêté le 22 avril[3].

Sources et Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Le personnage et son épouse ont été adoptés comme géants par la ville d'Abscon (Nord), près de Douai : voir Adalbaud.

Sur les autres projets Wikimedia :