Ada Kaleh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'île Ada Kaleh.
Le bazar de l'île d'Ada Kaleh.

Ada Kaleh, nom qui signifie en turc « île fortifiée » était une petite île située dans le Danube, au niveau des Portes de Fer, nommée Uj-Orsova Sziget en hongrois, Oršovostrvo en serbe et Insula Orșovei en roumain. Elle se situait à environ 3 km en aval d'Orșova et mesurait 1,75 km sur 0,5.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans l'Antiquité, elle est décrite par Hérodote sous le nom de Cyraunis : « longue de de 200 stades, étroite, elle est remplie d'oliviers et de vignes » (la présence des oliviers atteste d'une limite entre les climats méditerranéens « Csa » et les climats continentaux « Dfb » plus septentrionale qu'aujourd'hui). Le 22 février 1430, un document des chevaliers Teutoniques la décrit sous le nom de Saan habitée par 216 valaques. Par la suite elle apparaît sous le nom Ada Kaleh et elle est peuplée par des turcs car ce fut une garnison ottomane destinée à contrôler le trafic fluvial sur le Danube. Devenue austro-hongroise en 1878 et roumaine en 1918, elle a été entièrement submergée par le lac de retenue du barrage roumano-yougoslave de Kladovo-Turnu Severin en 1970. Ses habitants ont été rapatriés en Turquie. Sa place dans la culture roumaine n'est pas négligeable car elle fut un lieu prisé par les peintres, les poètes, les compositeurs. Ses principales productions étaient les abricots séchés, le parfum de rose et les loukoums à la rose.