Ad-Dhahiriya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
ad-Dhahiriya
Administration
Pays Drapeau de la Palestine Palestine
Maire Akram Abu Alan
Démographie
Population 28 776 hab. (2007[1])
Densité 216 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 24′ 27″ nord, 34° 58′ 20″ est
Superficie 13 300 ha = 133 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Palestine (administrative)

Palestine (administrative)
City locator 14.svg
ad-Dhahiriya


Ad-Dhahiriya (arabe : الظاهرية) est une ville palestinienne située à environ 23 km au sud de la ville d'Hébron dans le Gouvernorat de Hébron au sud de la Cisjordanie.

Population[modifier | modifier le code]

Selon le bureau palstinien des statistiques, la ville avait une population de 28 776 en 2007[1]. La ville se situe à une altitude d'environ 655 mètres[2]. Le maire de la ville est Akram Abu Alan qui a été élu en 2012[3].

Ad-Dhahiriya est une ville palestinienne située à environ 23 km au sud de la ville d'Hèbron dans le gouvernorat de Hèbron au sud de la Cisjordanie. Selon le bureau palestinien des statistiques, la ville avait une population de 28 776 en 2007. En 2011, la population est passée à 33,442 personnes. La ville est située à une altitude d'environ 655 mètres. Le maire est Akram Abu Allan. Il a été élu en 2013 .

Ad-Dhahiriya est la plus grande agglomération à Hèbron et le dernier foyer de la population dans le sud de la Cisjordanie vers le Néguev en plus un lien entre les différent environnement de la vie nommade dans le Néguev et la vie rurale dans le sud d'Hèbron ,fabrication de cela un centre commercialde plus de cent mille habitants du Néguev en plus d'être un lieu de rassemblement pour les travailleurs d'aller à la ville de Be'er sheva , qui exerce une pression sur les services dans l'eau,les routes, l'électricité et augmenter la charge des services de santé et domaine de l'hygiène. Ad-Dhahiriya est entourée par le territoire du Dora, Samu et Beer Sabee. Elle a beaucoup d'effets qui prouvent la succession des civilisations : le site de la ville et le grand nombre de zones pastorales et agricoles. L'élevage, la commerce et l'industrie ont conduit à une croissance en termes de rentabilité économique. La première école a été construite en 1933. Ad-Dhahiriya abrite plusieurs mosquées dont la mosquée omari qui a été construite à l'époque du calife Omar Ibn al-khattab et remonte probablement à l'époque de Zahir Baybars. En 1933, l'archéologue palestinien Dmitry Baramki a découvert un site d'enfouissement qui remonte à l'âge de fer. Confisquées par les autorités de l'occupation israélienne en 1948 et en 1967, de vastes étendus terrains ont été mis à disposition des colons pour s'installer en Cisjordanie : Shamaa, tina,ashkalot et snsina.

Elle en entourée par de nombreux de village qui contient des sites archéologiques dont Kafr gul, Znuta, Shuweika,almqaour, asila , al-rahwa, deir al- hawa et amdemnh.Emplacement stratégique en a fait un centre commercial fréquenté par plus de cent mille habitants du Néguev en plus d'être un lieu de rassemblement de travailleurs à partir vers la ville de Beer sheva et à l'intérieur de la ligne verte . Selon les dossiers financiers et le ministère de la santé dans la municipalité , il y a plus de 1 040 établissement commercial varient dans la qualité des biens et services fournis par ce qui en fait un marché global répond aux besoins des clients. Sources de revenus pour les habitants de la ville sont varier en fonction de la diversité de l'activité économique taux de travail est d'environ 68,6 % du la population le secteur du travail en Israël est une source majeure de revenus et occupe environ 52 % des sources de revenu, selon les statistiques, suivis de 17 % des emplois du gouvernement et du secteur de l'agriculture 15 % puis le secteur du commerce de 11 % , et enfin le secteur industriel contribue seulement 5 % du revenu. Selon l'accord de paix signé entre l'Autorité palestinienne et Israël, ils ont été classés la ville comme zone (A) .

Ad-Dhahiriya0632.JPG

Notes et références[modifier | modifier le code]