Adégalité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les mathématiques
Cet article est une ébauche concernant les mathématiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L’adégalité, dans l'histoire du calcul infinitésimal, est une technique développée par Pierre de Fermat, dont il dit qu'il l'a empruntée à Diophante[1]. Adégalité a été interprétée par certains chercheurs comme signifiant « l'égalité approximative ». John Stillwell illustre la technique dans le cadre de différentiation de comme suit. Si nous désignons l'adégalité par , alors il est juste de dire que

et donc que pour la parabole est adégal à . Cependant, n'est pas un nombre ; en fait, est le seul nombre auquel est adégal. C'est le « vrai » sens dans lequel représente la pente de la courbe[2]. Une procédure similaire dans le calcul infinitésimal s'appelle la fonction partie standard (en).

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Adequality » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) André Weil, Number Theory: An Approach Through History, from Hammurapi to Legendre [détail des éditions], p. 28
  2. (en) J. Stillwell, Yearning for the impossible. The surprising truths of mathematics, A K Peters (en), Wellesley, MA, 2006, p. 91

Bibliographie[modifier | modifier le code]

E. Giusti (it), « Les méthodes des maxima et minima de Fermat », Ann. Fac. Sci. Toulouse Math., vol. 6, no 18,‎ 2009, fascicule spécial, p. 59–85