Action globale pour l'égalité trans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Action globale pour l'égalité trans (en anglais : Global Action for Trans* Equality, GATE) est une organisation internationale et un think tank pour les droits des personnes transsexuelles et transgenres, fondée en 2009.

En 2009, Justus Eisfeld, qui est l'un des auteurs du « Guide des activistes » du mouvement « Principes de Jogjakarta en Action », est devenu coprésident avec Mauro Cabral. Le GATE établit une relation durable avec le Conseil des droits de l'homme des Nations unies[1] et c'est aussi un lobby contre l'Organisation mondiale de la santé concernant un projet politique[2]. La traduction, en langue grecque, des Principes de Jogjakarta a été omise[3]. Le , Mauro Cabral a insisté sur les droits des personnes trans et intersexes à la Sous-commission droits de l'homme[4].

Ses missions sont :

  1. de convaincre que le respect et la glorification de la diversité de l'identité de genre font partie intégrante d'une société basée sur la réalisation des droits de l'homme.
  2. de tenter de protéger mondialement les droits des personnes trans.
  3. de travailler pour l'empowerment et l'autonomie de toutes les personnes trans.
  4. de s'opposer à l'exotisation des personnes trans, et à l'existence d'une catégorisation psychiatrique liée au trouble mental en raison d'une variance de genre. (voir la partie F64 du DSM-IV, et la CIM-10)
  5. de travailler pour lutter contre les violences, les discriminations et les traitements inégaux des personnes trans.

Note[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]