Acte manqué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un acte manqué est, en psychanalyse et depuis Freud, le résultat d'un acte qui a manqué un objectif consciemment visé et qui traduit par là l'expression d’un désir inconscient.

Définition[modifier | modifier le code]

L'acte manqué constitue une formation symptomatique, un compromis, « signifiant une demi-réussite et un demi-échec »[1] apparaissant comme un raté et révélateur d'un conflit inconscient[2]. Il peut satisfaire directement un désir sous-jacent. La notion a été proposée par Freud en 1901 dans son essai intitulé Psychopathologie de la vie quotidienne[3] , puis exposée dans ses Conférences ou Leçons d'introduction à la psychanalyse[4]. La notion générique Fehlleistung, traduite en français par "acte manqué", regroupe tous les ratés[5], actes de parole, de lecture, d'oubli etc... Ces phénomènes, en allemand, sont associés à des mots comportant le préfixe ver qui, ajouté à un acte, marque qu'il a "manqué son but", son objectif: versprechen (lapsus linguae), verlesen (lapsus de lecture), vergriffen (geste erroné), vergessen (oublier), verlieren (perdre)[6].

Intérêt épistémologique et historique[modifier | modifier le code]

La notion d'acte manqué est d'une importance capitale pour l'élaboration de la psychanalyse, la banalité et normalité des ces phénomènes lui conférent une "haute valeur théorique" car ils sont la meilleure preuve de l'existence de l'inconscient et du refoulement[7]. Les actes manqués, disparates et sans lien jusque-là, suite à l'intuition de Freud ont un sens et ce sont des "actes psychiques"[8] qui réalisent un désir inconscient à l'insu du sujet.

Intérêt clinique[modifier | modifier le code]

L'acte manqué présente un intérêt important dans la cure analytique[9].

Acte manqué manifeste[modifier | modifier le code]

Exemples d'actes manqués :

  • casser par inadvertance un cadeau d'anniversaire ;
  • envoyer une lettre ou un sms à un mauvais destinataire ;
  • oublier, à la suite d'une visite chez une personne, un parapluie, une écharpe.

L'acte manqué semble un petit passage à l'acte. Le sujet le perçoit comme dû à une distraction, une difficulté cognitive, etc.

Acte manqué latent[modifier | modifier le code]

Selon les conceptions de la psychanalyse, l'acte manqué s'avère être un acte réussi aux yeux de l'Inconscient, même si il est perçu de façon inverse par la conscience du Sujet. Il s'agit en fait de la réalisation d'un désir inconscient. Le sujet croit échouer, mais éprouve une satisfaction pulsionnelle inconsciente.

L'acte manqué s'inscrit comme formation de compromis entre le désir conscient et le désir inconscient. Une autre appellation par Freud des actes manqués est « actes psychopathologiques » et est considéré comme un symptôme inconscient, c'est-à-dire un signe révélant une expression inconsciente.

Exemple d'acte manqué latent :

  • Dans un groupe, faire durer une conversation avec une personne afin (inconsciemment) de ne pas avoir à discuter avec une autre personne présente.
  • Rater l'avion afin de repousser le moment des adieux.
  • Tomber en panne d'essence par oubli de se présenter à une station service lorsque l'on devait dîner chez ses beaux-parents (inconscient satisfait, cependant consciemment le concerné ne désirait pas tomber en panne…).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sigmund Freud : Psychopathologie de la vie quotidienne (1904), Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot », 2004 (ISBN 978-2-228-89402-9)
  • Sigmund Freud, Introduction à la psychanalyse, Paris, Payot, 1921.
  • Karl Abraham, L’Acte manqué d’un octogénaire, in Revue internationale pour la Psychanalyse (Internationale Zeitschrift für Psychoanalyse), VIII, Cahier 3, Octobre 1922[10].
  • Gheorghe Marinesco, Introduction à la psychanalyse (Exposé des théories de Freud - Section II), in Revue Générale des sciences pures et appliquées, Tome 34, Gaston Doin Éditeur, Paris, 1923[11].
  • Chemama R., Vandermersch B., Dictionnaire de la psychanalyse, Paris, Larousse, 2009, p. 34-35
  • Claude Le Guen, Dictionnaire freudien, Paris, PUF, 2009, p. 6-16

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Guen C. Dictionnaire freudien, Paris, PUF, 2009, p. 12
  2. Acte manqué, sur psychologies.com, consulté le 2 octobre 2017
  3. Acte manqué, un désir inconscient ?, sur doctissimo.fr, consulté le 2 octobre 2017
  4. https://www.universalis.fr/encyclopedie/conferences-d-introduction-a-la-psychanalyse-s-freud/#i_4032
  5. Le Guen C. Dictionnaire freudien, Paris, PUF, 2009, p. 7
  6. Freud S. Psychopathologie de la vie quotidienne, Notice terminologique du traducteur Denis Messier, Paris, Gallimard, 1997, p. 445-446.
  7. Le Guen C. Dictionnaire freudien, Paris, PUF, 2009, p. 15
  8. Chemama R., Vandermersch B., Dictionnaire de la psychanalyse, Paris, Larousse, 2009, p. 34
  9. https://www.cairn.info/revue-francaise-de-psychanalyse-2006-1-page-11.htm
  10. http://www.psychanalyse-paris.com/L-Acte-manque-d-un-octogenaire.html.
  11. http://www.psychanalyse-paris.com/Les-actes-manques.html Les actes manqués

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]