Acte de l'Indépendance de l'Empire mexicain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acte d'indépendance du Mexique
Article détaillé : Guerre d'indépendance du Mexique.

Le , le nouveau Vice-roi de la Nouvelle-Espagne Juan O'Donojú arrive à Veracruz. Il découvre que tout le pays, à l'exception de cette ville, et surtout Mexico et Acapulco soutiennent le plan d'Iguala et le général rebelle Agustín de Iturbide. Le , O'Donojú rencontre Novella et Iturbide à l'hacienda de la Patera, près de Villa de Guadalupe, arrondissant les angles et arrangeant les détails de la passation de pouvoirs. Novella ordonne alors aux troupes espagnoles de quitter Mexico. Les troupes quittent la capitale dès le 21 septembre et les insurgés y entrent le 24. Le O'Donojú, puis le Iturbide décrètent l'indépendance du Mexique, O'Donojú ainsi que 33 autres personnalités font partie du gouvernement provisoire que dirige Iturbide.

Le une junte provisoire déclare le gouvernement mexicain constitué sur les bases du plan d'Iguala et du traité de Córdoba. Iturbide est désigné premier chef de l'armée impériale des Trois Garanties et président de la Régence, avec le titre de Majesté. Le se réunit un comité constituant chargé de rédiger une Constitution. Entre le 19 et le le Congrès appuyé autant par les royalistes que par les anciens insurgés nomme et confirme Iturbide Empereur constitutionnel de l'Empire Mexicain[1],[2].

Acte de l'Indépendance[modifier | modifier le code]

Il est écrit:

« La nación mexicana que por trescientos años ni ha tenido voluntad propia, ni libre el uso de la voz, sale hoy de la opresión en que ha vivido. Los heroicos esfuerzos de sus hijos han sido coronados y está consumada la empresa eternamente memorable que un genio superior a toda admiración y elogio, por el amor y gloria de su patria, principió en Iguala, prosiguió y llevó a cabo arrollando obstáculos casi insuperables.

Restituida, pues, cada parte del Septentrión al ejercicio de cuantos derechos le concedió el autor de la naturaleza, y reconociendo por inajenables y sagrados las naciones cultas de la tierra, en libertad de constituirse del modo que más convenga a su felicidad, y con representantes que pueden manifestar su voluntad y sus designios, comienza a hacer uso de tan preciosos dones y declara solemnemente por medio de la Junta Suprema del Imperio, que es una nación soberana e independiente de la antigua España, con la que en lo sucesivo no mantendrá otra unión que la de una amistad estrecha en los términos que prescriben los tratados; que entablará relaciones amistosas con las demás potencias, ejecutando respecto a ellas, cuantos actos pueden y están en posesión de ejecutar las otras naciones soberanas; que va a constituirse con arreglo a las bases que en el Plan de Iguala y Tratados de Córdoba estableció sabiamente el primer jefe del Ejército Imperial de las Tres Garantías, y en fin que sostendrá a todo trance y con sacrificio de los haberes y vidas de sus individuos (si fuere necesario) esta declaración hecha en la capital del imperio a 28 de septiembre de 1821, primero de la independencia mexicana. »

Soit en français : "La nation mexicaine, qui pendant trois cents ans, n'a eu ni volonté propre ni libre usage de sa voix, sort aujourd'hui de l'oppression dans laquelle elle a vécu. Les efforts héroïques de ses fils ont été récompensés et voici aboutie l'entreprise éternellement mémorable qu'un génie supérieur à toute admiration et éloge, pour l'amour et la gloire de sa patrie, commença à Iguala, poursuivit et mena à terme, écartant des obstacles presque insurmontables.

Est ainsi restituée chaque partie du Septentrion à l'exercice desquelles des droits furent donnés par l'auteur de la nature, et reconnaissant aux nations civilisées de la terre comme inaliénable et sacrée la liberté de se constituer de la façon qui convienne le mieux à leur bonheur, et par des représentants aptes à manifester sa volonté et ses desseins, commence à faire usage de dons si précieux et déclare solennellement, par le biais de la Junte Suprême de l'empire, qu'elle est une nation souveraine et indépendante de la vieille Espagne avec laquelle elle n'aura dorénavant d'autre lien que celui d'une amitié étroite dans les termes prescrits par les traités ; qu'elle établira d'amicales relations avec les autres puissances, exécutant les mêmes actes que peuvent et sont en droit d’exécuter les autres nations souveraines ; qu'elle se constituera conformément à ce que le premier chef de l'armée impériale des Trois Garanties établit sagement dans le plan d'Iguala et lors du traité de Córdoba ; et enfin qu'elle soutiendra, de toutes ses forces et (si nécessaire) par le sacrifice des biens et des vies de ses individus, cette déclaration faite en la capitale de l'empire le 28 septembre 1821, premier de l'indépendance mexicaine."

Membres de l'Assemblée Provisoire Gouvernementale Suprême[modifier | modifier le code]

Président de l'assemblée, José Mariano de Sardaneta y Llórente (1821-1822)[3],[4]
Secrétaire, José Rafael Suárez Pereda (1821-1822)[5]
  1. Anastasio Bustamante y Oseguera
  2. Antonio Joaquín Pérez Martínez
  3. Antonio de León y Gama
  4. José Carlos María Bustamante
  5. Francisco Manuel Sánchez de Tagle
  6. Francisco Severo Maldonado
  7. José Ignacio García Illueca
  8. Isidro Ignacio Icaza
  9. José Isidro Yañez
  10. José Manuel Mariano Aniceto Sartorio
  11. José Manuel Velázquez de la Cadena
  12. José María Fagoaga
  13. José María Cervantes y Velasco
  14. José María Echever Valdivieso Vidal de Lorca
  15. José María Jáuregui
  1. José Mariano de Sardaneta y Llórente
  2. José Mariano Almanza
  3. José Domingo Rus
  4. José Miguel Guridi y Alcocer
  5. José Rafael Suárez Pereda
  6. Juan Orbegoso
  7. Juan José O'Donojú O'Ryan
  8. Juan Francisco Azcárate y Lezama
  9. Juan José Espinosa de los Monteros
  10. Juan María Cervantes y Padilla
  11. Juan Bautista Lobo
  12. Juan Bautista Raz y Guzmán
  13. Nicolás Campero
  14. Matías Monteagudo
  15. Manuel de la Bárcena
  1. Manuel de Heras Soto
  2. Manuel Velázquez de León
  3. Manuel Montes Argüelles
  4. Manuel Sotarriva
  5. Manuel Martínez Mancilla
  6. Miguel Sánchez Enciso
  7. Miguel Cervantes y Velasco
  8. Pedro José Romero de Terreros

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Burton Kirkwood (trad. du japonais), History of Mexico., Westport, CT, Greenwood Publishing Group, Incorporated, , 1re éd., poche (ISBN 978-1-4039-6258-4), p. 107
  2. (en) Burton Kirkwood (trad. du japonais), History of Mexico., Westport, CT, Greenwood Publishing Group, Incorporated, , 1re éd., poche (ISBN 978-1-4039-6258-4), p. 100
  3. (es) ACN. Achivo General de la Nación.
  4. (es) CONDUMEX. Centro de Estudios de Historia de México, Fondo de Iturbide.
  5. (es) Gobernates de México, Editorial Universo, México, 1988.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Lucas Alamán, Historia de México desde los primeros movimientos que prepararon su independencia en 1808 hasta la época presente, México D.F., Fondo de Cultura Económica,
  • (es) Carmen Blázquez Domínguez, Veracruz, una historia compartida, Gobierno del Estado de Veracruz, Instituto Veracruzano de Cultura, , 369 p. (ISBN 968-6173-60-9)
  • (es) Francisco Bulnes, La guerra de Independencia, México D.F.,
  • (es) Carlos María de Bustamante, Cuadro histórico de la Revolución mexicana, México D.F., INEHRM, (réimpr. 1985)
  • (es) Luis Garfias Magana, Guerrilleros de México: Personajes famosos y sus hazanas, desde la Independencia hasta le Revolución mexicana, México D.F., Panorama, , 138 p.
  • Alexander Von Humboldt, Essai politique sur le royaume de la Nouvelle-Espagne, Paris,
  • (es) Luis Pazos, Historia sinóptica de México de los Olmecas a Salinas, México D.F., Diana, , 165 p. (ISBN 968-13-2560-5)
  • (es) Guillermo Prieto, Memorias de mis tiempos, Editorial Pátria, (réimpr. 1906)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.) et Julio Zárate, México a través de los siglos, vol. III : La guerra de independencia (1808 - 1821), México D.F., Cumbre, (réimpr. 1970)
  • Vicente Rivas Palacio (coord.), Juan de Dios Arias et Enrique de Olavarría y Ferrari, México a través de los siglos, vol. IV : México independiente (1821 - 1855), México D.F., Cumbre, (réimpr. 1970)
  • (es) Alejandro Villaseñor y Villaseñor, Biografías de los héroes y caudillos de la Independencia, México D.F., Editorial del Valle de México, (réimpr. 2004) (ISBN 968-6406-55-7).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]