Acra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Accras et Accra.

Acra
חקרא, חקרה, Aκρα
Acra
Ce qui est propose comme le reste de la forteresse d'Acra au site de fouille du Parking Givati
Localisation
Pays Drapeau d’Israël Israël
Jérusalem
Coordonnées 31° 46′ 21″ nord, 35° 14′ 09″ est

Géolocalisation sur la carte : Israël

(Voir situation sur carte : Israël)
Acra
Acra
Histoire
Époque 2e siècle av. J.C

L'Acra (en hébreu : חקרא ou חקרה, en grec : Aκρα) est une enceinte fortifiée bâtie à Jérusalem construite par Antiochos IV, roi de l'empire séleucide, après qu'il a dévasté la ville en 168 av. J.-C., la forteresse a joué un rôle important dans les événements entourant la révolte des Maccabées et la formation du royaume hasmonéen. Elle a été détruite par Simon au cours de cette lutte.

La localisation exacte de l'Acra, indispensable à la compréhension du Jérusalem hellénique, a été un long sujet de débat. Les historiens et les archéologues ont proposé divers sites autour de Jérusalem, en se basant principalement sur des éléments littéraires. Cette approche a commencé à changer lors des fouilles qui commencèrent à la fin des années 60. Les nouvelles découvertes ont suscitée une remise en question des anciennes sources littéraires, de la géographie de Jérusalem et des artefacts découverts précédemment. Yoram Tsafrir, un archéologue israélien, avait interprété un joint de maçonnerie dans la coin sud-est dans la plateforme du Mont du Temple comme un indice possible pour la position de l'Acra. Durant les fouilles de Benjamin Mazar en 1968 et 1978, à côté du mur sud du Mont, des éléments pouvant être reliés a l'Acra, comme des pièces semblables a une caserne et une énorme citerne, ont été découverts.

En novembre 2015, l'Autorité des antiquités d'Israël annonce la découverte de ses vestiges de l'Acra[1],[2] dans les fouilles du parking Givati[3]. Un mur massif aux proportions énormes (4 mètres de large sur 20 mètres de long) qui était probablement la base d'une tour a été dégagé ainsi que de nombreuses pointes de flèche et des boulets de catapulte estampillés d'une marque en forme de fourche caractéristique du règne d'Antiochus IV Epiphane[4].

Le site a ouvert le 6 décembre 2015, premier jour de la fête juive de Hanoucca[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (he) « פתרון לאחת החידות הארכיאולוגיות הגדולות », sur Israel Antiquities Authority,‎
  2. a et b « Une forteresse datant de l’époque des Maccabées découverte à Jérusalem », sur The Times of Israel,
  3. « Giv'ati Parking Lot », sur Google Maps
  4. (en) Ginger Perales, « Acra Fortress Found in Jerusalem », sur NewHistorian,