Acima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acima
Image illustrative de l'article Acima

Création 2001
Forme juridique Société anonyme
Siège social Casablanca
Drapeau du Maroc Maroc
Direction Abdellah Tabat (PDG)[réf. souhaitée]
Abderrahim El Janati El Idrissi[réf. souhaitée] (DG)
Activité Grande distribution
Société mère Société nationale d'investissement[réf. souhaitée]
Effectif 1 442[réf. souhaitée]
Site web www.acima.ma

Chiffre d’affaires 1 841 948 677 MAD (2014)

Acima est une chaîne de supermarchés marocaine (anciennement maroco-française). La société a été créée en 2001 et a ouvert son premier point de vente à Casablanca, lieu de son siège, en 2002.

Histoire[modifier | modifier le code]

Création (société et points de vente)[modifier | modifier le code]

Créée en 2001[1],[2],[3] d'un partenariat maroco-français entre l'Omnium nord-africain — ONA — et Auchan[4], détenant respectivement 51 % et 49 % des parts[4], la société anonyme[2] Acima a ouvert son premier supermarché le à Casablanca (avenue du 2-Mars)[5], où se trouve son siège (place d'Aknoul)[2].

En 2002[6], Acima a aussi lancé cinq autres points de vente à Casablanca[7]. Ensuite, son réseau s'est enrichi :

En dehors de l'exploitation de supermarchés, celle de trois supérettes dans des gares ferroviaires — à Tanger, Mohammedia et Salé — a été tentée en 2011, mais arrêtée en 2015, faute de rentabilité[10].

Le départ de l'actionnaire français Auchan[modifier | modifier le code]

En 2006, la mésentente s'est installée entre l'Omnium nord-africain (ONA) et Auchan qui, tout comme pour Acima, détenaient respectivement 51 % et 49 % des parts de Marjane (réseau d'hypermarchés)[4]. Cette année-là, en mars, l'ONA a imposé, à son avantage, le passage de deux à trois membres dans le directoire de chacune des sociétés de grande distribution[4].

Sur la base du motif qu'un « contrôle conjoint et paritaire » (un président ONA et un directeur général Auchan[11]) était à l'origine prévu entre les deux actionnaires, Auchan s'est alors tourné vers le tribunal arbitral de Casablanca, mais ce dernier, le 22 janvier 2007[11], ne lui donna pas gain de cause[4].

Auchan a finalement préféré céder toutes ses parts à l'ONA — vente réalisée fin août 2007[8] — qui est ainsi devenu le seul propriétaire d'Acima (tout comme de Marjane)[4], disposant alors de 22 supermarchés[8] ; la présence d'Auchan au Maroc a à ce moment-là pris fin[4].

Divers[modifier | modifier le code]

En 2010, l'enseigne a changé son logo et son business plan[réf. souhaitée] pour faire face à une concurrence de plus en plus accrue : Label'Vie, BIM et Côté marché.

En 2014, son chiffre d'affaires était de 1 841 948 677 dirhams[12].

Villes d'implantation et points de vente[modifier | modifier le code]

En 2014, il existait 36 points de vente Acima selon le site web de Marjane Holding[6] ; au 8 février 2016, 37 points de vente étaient répertoriés sur celui d'Acima, répartis dans 19 villes[13].

  1. Aït Melloul (1 point de vente, depuis 2009[14]) ;
  2. Beni Mellal (1, depuis 2004[7]) ;
  3. Berrechid (1, depuis 2008[15]) ;
  4. Casablanca, (13, dont les 6 premiers remontent à 2002[7], les 7e et 8e à 2004[7], le 9e à 2005[7], les 10e et 11e à 2006[7] et le 12e à 2007[7]) ;
  5. El Hajeb (1, depuis 2015[9]) ;
  6. El Jadida (1, depuis 2004[5],[7]) ;
  7. Errachidia (1) ;
  8. Fès (2 dont le 1er remonte à 2003[7] et le 2d à 2006[7]) ;
  9. Harhoura (1) ;
  10. Kénitra (1, depuis 2013[16]) ;
  11. Marrakech (3, dont le 1er remonte à 2003[7], le 2e à 2005[7] et le 3e à 2009[17]) ;
  12. M'diq (1, depuis 2013[18],[16]) ;
  13. Meknès (1, depuis 2008[15]) ;
  14. Mohammedia (1) ;
  15. Rabat (3, dont les 2 premiers remontent à 2003[7]) ;
  16. Safi (1, depuis 2004[7]) ;
  17. Tanger (3, dont le 1er remonte à 2005[7] et le 2d à 2009[17], le 3e ouvre en 2016 a Tanger City Center) ;
  18. Témara (1, depuis 2005[7]) ;
  19. Tétouan (1, depuis 2007[7]).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Marjane rachète la chaîne des supermarchés Acima », La Vie éco, Casablanca,‎ (lire en ligne).
  2. a, b et c « Acima (place Aknoul) », sur Telecontact.ma (consulté le 8 février 2016).
  3. « Le , Acima signe une convention d'investissement avec le gouvernement marocain [portant] sur la réalisation de 25 supermarchés sur une période de 5 ans. » Cf. Ramdani 2004.
  4. a, b, c, d, e, f et g Claude Barjonet, « Auchan se retire du Maroc », Les Échos, Paris,‎ (lire en ligne)
  5. a et b Mohamed Ramdani, « El Jadida : Acima opérationnel le 6 avril », L'Économiste, Casablanca, no 1739,‎ (lire en ligne).
  6. a, b, c et d « Dates clés », sur Marjane Holding (consulté le 8 février 2016).
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q Souad Boutrid, « Rapport de stage de technicien de vente à Acima du 1er au 30 avril 2009 » [doc], sur Etudier.ma (consulté le 9 février 2016).
  8. a, b, c et d « 2007 : Rapport financier » [PDF], sur Auchan (consulté le 9 février 2016), p. 11.
  9. a et b « Acima ouvre [à] El Hajeb », sur Capitalclientmag.ma, (consulté le 8 février 2016).
  10. « Acima quitte les gares ferroviaires », Challenge, Casablanca,‎ (lire en ligne).
  11. a et b Amine Boushaba, « L'ONA reprend les rênes de Marjane et Acima », L'Économiste, Casablanca, no 2448,‎ (lire en ligne)
  12. « Les 1000 premières entreprises au Maroc par ordre alphabétique - Entreprises dont la raison sociale commence par la lettre A », sur Maroc1000.net, Kerix (consulté le 8 février 2016).
  13. « Réseau », sur Acima.ma (consulté le 8 février 2016). NB : À la date de la dernière consultation indiquée ci-avant, dans le menu déroulant, des villes étaient parfois citées sans avoir de point de vente finalement associé.
  14. « Aït Melloul : ouverture du 1er magasin Acima en 2009 », Challenge, Casablanca,‎ (lire en ligne)
  15. a et b « Rapport d'activité du groupe ONA au 30 juin 2008 » [PDF], sur Info-financiere.com (consulté le 9 février 2016).
  16. a et b Imane Trabi, « Les enseignes de grande distribution à l'assaut des petites et moyennes villes », La Vie éco, Casablanca,‎ (lire en ligne).
  17. a et b « Rapport d'activité du groupe ONA au 30 juin 2009 » [PDF], sur Info-financiere.com (consulté le 9 février 2016).
  18. Ali Abjiou, « Mdiq : Le premier centre commercial entre en service », L'Économiste, Casablanca, no 4075,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]