Acide humique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les acides humiques constituent une des fractions les plus importantes de l'humus.

Les eaux acides et oligotrophes ont souvent une teinte « thé », notamment due aux acides humiques et tanins lessivés des sols forestiers et de la matière organique submergée (tourbe.. bois-morts), ici dans l'Ouest de la Tasmanie

Ils sont peu mobiles, mais sont capables de se lier plus ou moins fortement selon leur type avec d'autres corps présents dans le sol et en particulier avec l'argile. Dans ce cas, on parle d'acides humiques gris ; le complexe formé avec l'argile ou complexe argilo-humique est très stable.

Il existe également des acides humiques bruns qui constituent des composés relativement peu stables.

Les acides humiques sont des polymères à haut poids moléculaire, chargés négativement, de couleur noire à brun foncé, résultant d'un processus de condensation oxydative des composés phénoliques et liés à des acides aminés, des peptides et des polysaccharides. Ils sont riches en carbone mais moins riches en oxygène.

Les humines[modifier | modifier le code]

Les humines ressemblent beaucoup aux acides humiques. Elles n'en diffèrent que par le fait qu'elles se trouvent en association très étroite avec les matériaux inorganiques.
Les humines correspondent donc à la partie non-extractible de la fraction humifiée.

La structure des acides fulviques, des acides humiques et des humines est analogue ; Elle présente des noyaux aromatiques reliés par des chaînes aliphatiques et des groupements fonctionnels à caractère acide. Sous certaines conditions, il y a polymérisation progressive des noyaux et diminution de l'importance des chaînes aliphatiques et des groupements fonctionnels, ce qui permet d'affirmer que l'évolution des substances humiques peut être représentée par ce schéma :

acides fulviques → acides humiques → humines.

Articles connexes[modifier | modifier le code]